Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

21 novembre 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Lemire ne maintiendra pas les bureaux de comté partout

Sébastien Lemire député Abitibi-Témiscamingue Bloc québécois

©Gracieuseté

Sébastien Lemire, député d’Abitibi-Témiscamingue, veut embaucher des personnes mobiles de chaque MRC touchée par les fermetures de bureau pour lui servir d’yeux et d’oreilles sur le territoire.

Le nouveau député d’Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, ne maintiendra pas ouverts des bureaux satellites partout dans sa circonscription.

Pour des raisons d’économie, M. Lemire a pris la décision de fermer les bureaux d’Amos, La Sarre et Ville-Marie, qui avaient été ouverts par Christine Moore. Il l’a annoncé le 21 novembre, exactement un mois jour pour jour après l’élection. 

«Maintenir un bureau coûte très cher, et je préfère mettre cet argent en ressources humaines», s’est justifié le député. Seul le bureau central de Rouyn-Noranda sera maintenu. Selon lui, ces économies permettraient d’embaucher plus de gens et donc d’offrir davantage de services à la population. 

«L’important, c’est de donner un service. Et ce service est donné par des humains, beaucoup plus que par des bureaux, qui sont ouverts de façon limitée. Je ne veux pas que mon monde soit en mode attente. Je veux qu’on aille vers les gens partout sur le territoire», a-t-il plaidé. 

Pour compenser ces fermetures, Sébastien Lemire prévoit l’embauche d’une ressource locale mobile provenant de chaque MRC touchée et visant à être ses yeux et ses oreilles sur le territoire. 

Une équipe polyvalente, mobile et proactive 

Le député dit vouloir offrir un service de qualité, rapide et efficace pour l’ensemble des citoyens d’Abitibi-Témiscamingue. «J’ai donné la consigne à mon équipe qu’elle soit polyvalente, mobile et proactive pour aller à la rencontre des citoyennes et des citoyens partout sur le territoire. Je crois sincèrement que nous offrirons une présence gagnante en allant à la rencontre des gens là où ils sont, dans leur ville ou leur village, plutôt que de miser sur un espace d’accueil satellite», a-t-il expliqué. 

M. Lemire entend miser sur les technologies de l’information pour assurer les services aux citoyens. «Nous serons sous peu en 2020. Les gens veulent avoir accès à du service rapide et sur plusieurs plateformes. Conséquemment, ce service ne passe plus uniquement par une présence en mode accueil dans un bureau. En ce sens, j’annoncerai sous peu un ensemble de mesures pour assurer et maintenir un contact le plus direct possible avec chaque citoyenne et citoyen», a conclu le député. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média