Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

25 novembre 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Les Huskies vendeurs? Pas si vite!

Mario Pouliot croit que le statu quo peut aussi être une option

Huskies Rouyn-Noranda Repechage

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le directeur général et entraîneur-chef des Huskies, Mario Pouliot, évalue encore ses options, soit vendre, acheter ou maintenir le statu quo, en vue de la période de transactions des Fêtes.

Pour la première fois depuis 2011-2012, les Huskies pourraient se ranger dans le camp des vendeurs. Après avoir acheté lors de cinq des six dernières saisons (la meute avait choisi de ne pas bouger en 2014-2015), l’organisation rouynorandienne n'écarte cependant pas le statu quo.

«Pour nous, il faut évaluer encore des choses. On a des chances assez élevées de terminer au 1er rang de notre division et d’obtenir l’avantage de la glace», a lancé d’emblée le directeur général et entraîneur-chef des Huskies, Mario Pouliot. 

Il faut dire qu’il n’a pas tort, alors que son équipe est en lutte avec les Foreurs de Val-d’Or pour le 2e rang de la conférence Ouest, ce qui permettrait à la meute d’avoir l’avantage de la glace lors des deux premières rondes des séries éliminatoires. Rappelons que celles-ci sont disputées entre équipes de la même conférence avant de se croiser en demi-finale. 

«Tout le monde peut battre tout le monde cette année dans l’Ouest. Il y a beaucoup de parité. Il faut cependant le dire, la conférence Est est vraiment très solide» - Mario Pouliot

Vendre? 

Pour l’entraîneur-chef, il n’est pas question de parler de vendre. «Je n’aime pas ce mot. On veut finir le plus haut possible. On se positionne très bien actuellement», a-t-il souligné. 

«Il reste encore un mois avant les Fêtes. Il nous reste une dizaine de parties à jouer. Il y a beaucoup de choses qui peuvent changer. Dernièrement, on voit que de très bons joueurs ont subi des blessures importantes. Ça change le portrait», a-t-il ajouté. 

Le pilote sent une progression au sein de son équipe.

«On est bons dans les filets. On a de bons défenseurs. Je suis content de la façon dont on joue dernièrement. J’ai confiance dans mon équipe. J’adore notre structure et notre niveau de compétition. On a seulement besoin d’être plus constants» - Mario Pouliot

Pour Mario Pouliot, il ne manque pas beaucoup de choses pour que les Huskies connaissent plus de succès. «Nos vétérans ont fait tout un travail depuis le début de la saison. Vincent Marleau, Tyler Hinam, Louis-Filip Côté et Alex Beaucage produisent. C’est réellement positif. On doit seulement amener un peu plus de production autour d’eux», a-t-il évoqué. 

De l’intérêt 

Malgré cela, il y a un certain intérêt à travers la LHJMQ pour quelques joueurs de la formation rouynorandienne. «Honnêtement, c’est pas mal tranquille. Par contre, il y a des équipes qui appellent pour nos joueurs. Elles savent que nos joueurs sont capables de se démarquer. Ils l’ont prouvé et ils l’ont fait l’an dernier», a confié Mario Pouliot. 

Des banques de choix pas si mal 

Malgré les achats de l’an dernier, les Huskies ne sont pas si mal pris en termes de choix au repêchage. Ils possèdent un choix de 2e ronde et un choix de 4e ronde pour celui de 2020 ainsi qu’un choix de 3e ronde et un choix de 5e ronde en 2021. 

Des jeunes qui se distinguent 

Quelques joueurs du dernier repêchage connaissent de bonnes saisons dans le midget AAA. Le choix de 5e ronde Marc-Antoine Séguin se retrouve au sein des dix meilleurs marqueurs de ce circuit avec une récolte de 8 buts et 12 passes en 19 parties. Les Témiscabitibiens Anthony Turcotte et Étienne Parent ne font pas mal non plus, tout comme le protégé des Cantonniers de Magog, Lou-Félix Denis. 

La meute a aussi espoir de convaincre le Valdorien Médrick Bolduc de rejoindre la LHJMQ la saison prochaine, lui qui évolue aux États-Unis cette année. Notons également que le défenseur Jared Cosman, dernier joueur repêché par la meute, connaît du succès dans le junior A dans les Maritimes. 

Il faut aussi savoir que la meute a signé quelques hockeyeurs comme joueurs affiliés. L’attaquant de 17 ans des Forestiers d’Amos Steven Fournier (21 points en 19 parties) et le défenseur du même âge des Grenadiers de Châteauguay Zachary Cardinal (15 points en 20 parties) font très bien. Aussi âgé de 17 ans, Charles de Repentigny a pour sa part inscrit 6 buts et 8 passes en 20 parties avec les Patriotes du Cégep de Saint-Laurent. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média