Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 novembre 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

60 000 $ pour la pédiatrie de la région

Le Défi Iamgold permettra l’achat d’un appareil médical

Comite Soutien Pédiatrie Abitibi-Temiscaminuge

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Iamgold Mine Westwood a remis un chèque de 60 000 $ au Comité de soutien à la pédiatrie de l’Abitibi-Témiscamingue.

Grâce à l’apport d’Iamgold et du Défi Iamgold, un nouvel appareil sera acheté pour permettre aux enfants prématurés de l’Abitibi-Témiscamingue de revenir plus rapidement dans la région ou d’éviter d’être transportés à Montréal.

Le nouvel appareil servira à dépister la rétinopathie du prématuré. «Cet appareil sert à suivre le développement de l’œil et de la rétine. Chez les prématurés, les vaisseaux sanguins se développent et, s’ils sont trop abondants, cela peut conduire à une déchirure de la rétine et entraîner la cécité», a expliqué le pédiatre Dr Pierre Vincelette, lors de la remise d’un don de 60 000 $, le 27 novembre à Rouyn-Noranda. 

«Pour éviter cela, il faut faire des examens répétés, a-t-il ajouté. C’est un appareil qu’on souhaitait avoir depuis longtemps parce que ça permet le retour plus rapide des jeunes prématurés et que ça évite aussi des transports.» 

D’autres investissements importants 

L’apport du Défi Iamgold avait déjà permis l’achat d’un appareil permettant d’échographier le cœur.

«Beaucoup d’enfants peuvent en bénéficier. Ça permet de donner des soins ici et de les suivre ici. Ce sont des instruments dispendieux qu’on peut se permettre d’acheter grâce au Défi et éviter ainsi des transferts vers les grands centres» - Dr Pierre Vincelette

La chef de service de l’unité mère-enfant du CISSSAT, Nathalie Leblanc, a souligné que les sommes avaient aussi servi à installer des chaises berçantes, des réfrigérateurs et internet en plus de permettre la décoration des chambres. 

Tout un chemin parcouru 

La présidente du Comité de soutien à la pédiatrie de l’Abitibi-Témiscamingue, Christine Baril, a pour sa part évoqué tout le chemin parcouru depuis les débuts du comité. 

«Avant, on avançait des sommes aux parents. Je me rappelle aussi quand on a acheté notre premier appareil, un saturomètre à 2000 $. Notre but premier a toujours été de venir en aide aux familles d’enfants qui devaient se rendre à l’extérieur. Grâce au Défi, on a ajouté une facette pour tenter de permettre aux familles d’éviter les déplacements à Montréal en obtenant des appareils qui permettent de traiter leurs enfants en région», a-t-elle souligné. 

D’autres facettes ont aussi été évoquées. «Lorsqu’un parent demeure en région pour continuer de travailler, alors que l’autre est avec l’enfant pour une longue période à Montréal, c’est dur pour les couples. On offre maintenant du soutien et de l’aide psychologique aux familles pour passer au travers de ces épreuves», a-t-elle expliqué. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média