Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

08 décembre 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

«On peut battre n’importe quelle équipe» - Tyler Hinam

Les vétérans des Huskies confiants de pouvoir faire un bout de chemin

Huskies Rouyn-Noranda Oceanic Rimouski

©Jean-François Vachon

Les vétérans des Huskies comme Tyler Hinam croient en leurs chances de faire un bout de chemin en séries éliminatoires.

À l’approche de la période des transactions, les vétérans des Huskies ont confiance en leurs moyens. Pour eux, la meute peut faire grand bruit d’ici la fin de la saison.

«On est 2es de notre conférence. Je ne pense pas qu’on a un besoin de vendre. Oui, nous avons échangé des choix, mais on est encore une très bonne équipe. Il n’y a aucune raison de ne pas continuer sur la voie que nous suivons actuellement», a lancé le vétéran Tyler Hinam.

«On a un très bon groupe. Je ne pense pas que nos succès de l’an dernier sont une raison de vendre. On a un bon début de saison et il y a des possibilités de se rendre loin», a pour sa part ajouté Louis-Filip Côté.

Il reste que le pilote et directeur général des Rouynorandiens, Mario Pouliot, devra tout de même prendre une décision. «On lui fait confiance pour faire ce qu’il y a de mieux pour l’organisation. Si ça veut dire échanger certains joueurs pour des choix au repêchage, il va le faire», a indiqué Tyler Hinam.

Mais ce dernier sait également que son directeur général pourrait décider de garder ses joueurs.

«Si les offres ne sont pas là, je ne pense pas que ça va lui déranger de garder ses joueurs. On est une très bonne équipe et on l’a prouvé. On peut battre n’importe quelle équipe avec celle que nous avons présentement» - Tyler Hinam

Un seul précédent

Un seul joueur de l’édition actuelle des Huskies a vécu une transaction durant la période des Fêtes, soit Louis-Filip Côté. Il avait été échangé à Québec lors de sa première année dans le circuit et il a été rééchangé aux Huskies l’an dernier. «Il n’y a pas vraiment de conseils à donner à part de ne pas y penser et de se concentrer sur les matchs qui restent. Je l’ai vécu à 16 ans. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Quand ça arrive, ça arrive», a-t-il confié.

Pour lui, les joueurs ne semblent pas préoccupés par l’arrivée, dans quelques semaines, de cette période de l’année. «On n’a pas commencé à y penser. Je crois qu’on pense plus au temps des Fêtes et aux deux matchs qu’il nous reste à disputer», a-t-il évoqué.

Le mieux pour l’organisation

Mario Pouliot demeure conscient que cette période de l’année peut être stressante. «Ce sont de jeunes adultes brillants. Si un joueur dit qu’il n’y pense pas, ce n’est pas vrai, mais chacun doit se concentrer sur ce qu’il peut contrôler», a-t-il mentionné.

Il faut dire que son équipe peut aspirer à une demi-finale sans nécessairement ajouter des joueurs, mais en conservant ses éléments. «Il faut regarder plus loin. Il faut que j’analyse à court, à moyen et à long terme. On doit prendre les meilleures décisions pour l’organisation», a-t-il souligné.

La Guerre de la 117 prend une autre tournure

Les deux derniers matchs avant la pause des Fêtes auront une importance toute particulière. Les Huskies et les Foreurs, qui luttent pour la 2e place de la conférence Ouest, s’affronteront dans une série aller-retour. «Avec les matchs qui s’en viennent contre Val-d’Or, c’est vraiment important d’en gagner le plus grand nombre possible pour créer une séparation avec eux», a signalé Tyler Hinam.

Cependant, le long congé peut aussi devenir un piège. «Quelquefois, le fait que la pause s’en vient peut affecter la concentration de n’importe quel vestiaire de la ligue. C’est important de rester concentrés», a signalé le vétéran de 20 ans.

Le fait d’affronter Val-d’Or demeure une belle façon d’éviter le piège. «Ça fait toujours de bons matchs contre Val-d’Or. En plus, il va y avoir plus de monde. C’est bruyant et c’est le genre de match qu’on a du plaisir à jouer. On va devoir se concentrer pour gagner des matchs», a soutenu Louis-Filip Côté.

Huskies Rouyn-Noranda Foreurs Val-d'Or

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La Guerre de la 117 de la fin de semaine prochaine sera importante

Commentaires

9 décembre 2019

M'ichel Beaucage

GO Huskies GO.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média