Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

18 décembre 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Une lampe lui tombe sur la tête

La Ville poursuivie pour 40 000 $

Théâtre du cuivre Rouyn-Noranda

©Photo Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Après avoir subi plusieurs blessures importantes lors d’une répétition au Théâtre du Cuivre, une Rouynorandienne réclame 40 000 $ à la Ville.

Alors qu’elle se préparait à participer à une répétition pour un spectacle de danse, une citoyenne de Rouyn-Noranda âgée de 43 ans a reçu une lampe en métal sur la tête.

L’incident s’est produit le 9 mai 2015, au Théâtre du Cuivre. Alors qu’elle sortait d’un local aménagé en loge d’appoint en direction de la scène, la dame est entrée en collision avec une tablette sur laquelle différents objets étaient entreposés, dont la lampe de métal. Le choc a provoqué la chute de la lampe, qui a heurté la tête de la dame, laquelle était déjà affalée au sol, assommée. 

«Le visage de la demanderesse était ensanglanté avec contusion au visage», peut-on lire dans les documents juridiques. Les blessures étaient telles que la plaignante n’a pu continuer le spectacle et a dû se rendre à l’hôpital. Elle est demeurée en arrêt de travail pendant pratiquement trois mois et elle a dû reprendre le travail de manière progressive à raison de trois demi-journées par semaine. Elle aurait aussi subi de très nombreuses répercussions qui l’ont grandement limitée dans son quotidien, comme des nausées, des céphalées, des étourdissements et des troubles de l’audition. 

La dame réclame donc la somme de 40 000 $ à Ville de Rouyn-Noranda, propriétaire du Théâtre du Cuivre. Le Ville aurait, selon elle, fait preuve de négligence en permettant l’accès à ce local sans s’assurer de la parfaite sécurité des lieux. Le dossier est toujours devant les tribunaux. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média