Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

20 décembre 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Le Témiscamingue finit son année sur une bonne note

Le Conseil de la MRC accorde 100 000 $ pour préparer le projet de piscine

Claire Bolduc

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le dernier Conseil de MRC de l’année 2019 s’est terminé sur une bonne note. En plus de son rôle de directrice générale, Lyne Gironne, à gauche, assistera la municipalité de Laverlochère-Angliers, qui a proposé de travailler à l’élaboration du projet de piscine pour le secteur Centre du Témiscamingue.

La dernière mouture de la politique du Fonds de développement des territoires (FDT) a été adoptée par le Conseil de la MRC de Témiscamingue. Des décisions sur des projets structurants ont également été entérinées.

Dès l’ouverture de la séance du 18 décembre, la préfète, Claire Bolduc, a tenu à féliciter la municipalité de Laverlochère-Angliers pour son implication dans le projet d’infrastructure aquatique pour le centre du Témiscamingue. «Je tiens à remercier la municipalité et le maire Daniel Barrette d’avoir pris le leadership dans ce dossier», a-t-elle souligné.

Une somme de 100 000 $ a aussi été adoptée à l’unanimité afin de soutenir les coûts reliés à la production du dossier de demande de financement ainsi qu’à la préparation des plans et devis. «Il s’agit des premières étapes entourant ce projet», a précisé Mme Bolduc.

De son côté, le maire Daniel Barrette, a formulé une demande pour obtenir le soutien d’une ressource humaine pouvant contribuer à l’avancement de ce dossier. Lyne Gironne, directrice générale de la MRC, a accepté ce mandat supplémentaire.

Autres projets en développement

Il a ensuite été question des bonnes nouvelles du projet Mobile-AT, concernant le déploiement du réseau cellulaire. Le site de Kipawa est maintenant en fonction et celui de Belleterre le sera sous peu. «Nous suivrons de près les améliorations quant au signal cellulaire dans ces secteurs», a spécifié la préfète Bolduc.

Cette dernière a, par la suite, fait le point sur la rencontre tenue à Val-d’Or avec la ministre des Affaires municipales Andrée Laforest. «Une rencontre privée avec elle et le ministre régional, Pierre Dufour, nous a permis de traiter du projet de minicentrale hydroélectrique et de rappeler l’intérêt pour ce type de projet, a-t-elle relaté. Mme Laforest a tenu à s’assurer de l’appui au projet de la députée de Rouyn-Noranda/Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, qui l’a confirmé séance tenante.»

Des relances ont également été faites aux deux ministres concernant les ponts de la région et particulièrement sur le pont de la Montée Gauthier, toujours fermé à la circulation.

Fonds de développement des territoires

Les maires ont adopté la nouvelle politique du FDT, incluant les changements qui lui sont apportés. Le point le plus important est sans doute celui des sommes disponibles. Pour la prochaine année, un peu plus de 1 M $ pourra être utilisé, ce qui représente pratiquement le double des sommes allouées antérieurement à ce fonds. Les sommes autorisées pour soutenir chacun des projets passeront de 20 000 $ à 30 000 $ et ne devront pas dépasser 50 % des coûts totaux. Trois vagues d’appels de projets se termineront les 17 février, 27 avril et 28 septembre.

Enfin, la somme réservée aux projets spéciaux dont le dépôt peut se faire en continu, dans le cadre du volet 2 du FDT, passera de 304 600 $ à 562 700 $.

Les élus ont adopté à l’unanimité un appui au Tour de l’Abitibi de même qu’à une étape témiscamienne pour l’édition 2020. Ainsi, ils acceptent que la MRC s’investisse dans le soutien à l’organisation de cette étape, laquelle s’avère importante tant pour les cyclistes que pour le territoire du Témiscamingue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média