Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

21 décembre 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Mathieu Gagnon: s’affirmer comme leader

Le Gatinois a-t-il finalement pris son envol?

Mathieu Gagnon

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’attaquant de 18 ans Mathieu Gagnon est un pilier pour les Huskies au cercle de mise en jeu depuis son retour au jeu.

Blessé lors du camp d’entraînement, l’attaquant de 18 ans Mathieu Gagnon a connu un passage à vide en octobre. Il a cependant terminé l’année sur une très bonne note, récoltant 6 passes en quatre rencontres.

«J’avais eu un départ assez lent depuis que je suis revenu au jeu. Ça fait du bien de contribuer offensivement, et c’est parce que j’ai confiance que j’ai pu obtenir des points», a-t-il indiqué. 

Il faut dire qu’avant cette séquence, le joueur de centre n’avait obtenu qu’un but et deux passes en 13 parties. «Ce fut difficile et je ne le cacherai pas. Au début, mes jambes n’étaient pas là. Quand tu n’as pas ta vitesse, c’est dur de faire des jeux sous pression. Ça me jouait dans la tête un peu», a-t-il avoué. 

«J’ai travaillé fort mentalement et physiquement. Dernièrement, ça va bien et je veux continuer comme ça», a-t-il ajouté. 

Pour son entraîneur, Mario Pouliot, la dernière séquence de quatre matchs démontre le potentiel de son attaquant. «On a vu un échantillon de ce que Mathieu Gagnon peut faire. Quand il est revenu, il n’avait pas sa forme de match. Il n’était pas à l’aise et il était hésitant dans certaines situations en plus de ne pas avoir sa vitesse. Là, il est très visible. Il a gagné de bonnes batailles», a mentionné le pilote de la meute. 

S’affirmer 

Après avoir eu un rôle limité l’an dernier, l’attaquant aspirait à de plus grandes aspirations cette saison.

«Je ne sens pas de pression. J’étais prêt pour avoir un plus grand rôle et c’est ce que je voulais. Je veux m’affirmer comme leader. La pression que j’ai, c’est moi qui me la mets» - Mathieu Gagnon

S’il y a une facette de son jeu où le choix de 5e ronde en 2017 est dominant, c’est au cercle de mise en jeu. Il a remporté 58,2 % de ses duels depuis le début de la saison, ce qui le place au 6e rang à ce chapitre. «Je suis fier de ça. C’est une facette de mon jeu qui me tient à cœur. Je suis un attaquant qui est bon dans les deux sens de la patinoire, et les mises en jeu font partie de ma game défensive. Je travaille fort dans les pratiques et, avec les entraîneurs, j’étudie les centres adverses et ça porte fruit», a-t-il expliqué. 

En route vers les sommets? 

Si la période des transactions amène un certain stress, pour un vétéran de 18 ans, la possibilité est toujours bien mince de vivre un troc. 

Le hockeyeur a les yeux sur le reste de la saison. «On a confiance dans notre groupe de joueurs et envers le plan que les entraîneurs vont choisir. Je pense que si on continue de travailler fort et de s’améliorer chaque jour, il y a de bonnes choses qui vont arriver», a-t-il précisé. 

Il faut dire que les Huskies en lutte jusqu’à la toute fin pour le 2e rang de la conférence Ouest, ce qui leur permettrait d’avoir l’avantage de la glace pour les deux premières rondes des séries. «On travaille vers ce but chaque jour. C’est une question de processus d’abord. On veut s’améliorer et progresser chaque jour», a lancé Mathieu Gagnon. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média