Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 janvier 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Câble Amos: Une transaction historique, clame Vidéotron

Possible début de service à Amos vers mars 2020

CableAmos/Vidéotron

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Pierre Karl Péladeau pose avec les dirigeants de Câble Amos ainsi qu’avec le président et chef de direction de Vidéotron, Jean-François Pruneau (à l’extrême droite).

AMOS - À la suite de l’achat de Câble Amos par le groupe Québecor, son président Pierre Karl Péladeau s’est rendu, mardi matin, dans les bureaux de l’entreprise amossoise pour faire le point avec les employés et répondre aux questions sur l’implantation prochaine de Vidéotron dans la totalité de l’Abitibi-Témiscamingue.

Sur place, M. Péladeau et le président et chef de direction de Vidéotron, Jean-François Pruneau, estiment qu’il s’agit d’une transaction historique pour les deux parties et que l’entreprise abitibienne bénéficiera d’une croissance avec l’arrivée de nouveaux services. 

Les clients desservis par Câble Amos devraient pouvoir utiliser les fonctionnalités de Vidéotron d’ici le mois de mars 2020. Une approbation réglementaire d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada devra être obtenue par celui-ci, à priori. 

«On a une politique, chez Vidéotron, qui consiste à avoir une structure de prix identique dans toutes les régions du Québec. Évidemment, l’Abitibi n’y fera pas exception et l’ensemble des forfaits seront offerts, en fonction de la technologie disponible. Peut-être que certains nécessiteront des investissements dans le réseau, que nous allons réaliser dans le futur», a précisé M. Pruneau, qui a affirmé que la plate-forme Hélix sera également disponible. 

De son côté, M. Péladeau pense que le reste de la région pourrait, à son tour, utiliser le tout à moyen terme. «Nous souhaitons procurer des produits dans l’ensemble du territoire desservi par Cablevision et Télébec dans les mois qui viennent, car le CRTC oblige Bell à le faire comme le fait l’ensemble des entreprises de télécommunication de donner l’accès aux autres sur leurs réseaux», explique-t-il. 

Une page d’histoire se tourne 

En place depuis 1957, la famille Dufresne, fondatrice et jusqu’ici propriétaire de Câble Amos, indique que le contexte actuel a contribué à se départir de l’entreprise. Pour elle, c’est un chapitre qui se conclut pour laisser place à quelque chose de plus gros dans la câblodistribution locale. 

«Il fallait penser à une transition avec tout ce qui s’en vient dans le futur des technologies et l’âge des actionnaires. Je pense que c’était quelque chose de totalement normal pour nous, rendu à ce point-ci», a fait savoir le président, Michel Tanguay. 

Longtemps partenaire avec Vidéotron, Câble Amos effectuera une période de transition avec ses employés, qui ne seront pas touchés par le changement de garde. 

«Avec tous les services qui seront offerts, ça va être un plus pour l’économie d’Amos. En plus, les clients attendaient après Vidéotron, qui est la meilleure compagnie dans le domaine, au Québec. D’ailleurs, les employés ont été rassurés de la continuité», a souligné, le vice-président, Pierre Dufresne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média