Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

09 janvier 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Le projet minier de Granada aurait été sous-estimé

Granada Gold Mine soutient que la zone LONG Bars n’a pas encore dévoilé tous ses secrets

AB-MInesGranada_Exploration

©Photo Granada Gold Mine

Une zone à haute teneur aurifère n’aurait été explorée qu’à 15 à 20 % dans la zone LONG Bars au sud de Granada.

Selon Granada Gold Mine, qui se base sur les résultats de ses plus récents forages, l’ampleur du projet de mine d’or qu’elle souhaite développer au sud de Granada aurait été sous-estimé. 

Le 9 janvier, la société a publié les résultats du dernier forage effectué en 2019 dans la zone LONG Bars. La zone, qui n’aurait été que légèrement sondée, a révélé des teneurs très élevées en or, et ce, sur une large épaisseur de sol. 

Granada Gold Mine a ainsi touché une teneur de 11,45 grammes d’or par tonne de minerai (g/T Au) sur une longueur de 33 mètres de carotte. Cela inclut également des teneurs de 42,5 g/T Au sur 1,5 mètre et de 480 g/T Au sur 0,4 mètre. 

Fait intéressant sur ce forage, Granada Gold Mine estime qu’elle n’aurait exploré que 15 à 20 % de l’épaisseur totale de cette zone. La société souligne qu’il s’agit d’une véritable extension connue. 

«Le programme de forage a permis d’identifier des zones à haute teneur, un potentiel intéressant à la surface. Cela démontre que les ressources du dépôt de Granada ont été sous-estimées. Nous allons poursuivre la définition des nouvelles zones à haute teneur», a indiqué le PDG de Granada Gold Mine, Frank J. Basa, par voie de communiqué. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média