Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

11 janvier 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

«Ça m'a fait de quoi de partir» - Justin Bergeron

Le défenseur de 19 ans a été échangé à l’Océanic de Rimouski

Justin Bergeron Huskies Rouyn-Noranda

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Justin Bergeron affronte ses anciens coéquipiers ce samedi et dimanche.

Le défenseur des Huskies Justin Bergeron avait un peu de difficulté à quitter le vestiaire de la meute après l'annonce de son échange lundi. Alors que ses anciens coéquipiers embarquaient sur la patinoire pour un entraînement, il quittait avec sa poche de hockey vers Rimouski.

«C’est assez étrange. C’est la première fois que je vis une transaction. Je ne sais pas trop si je suis content ou déçu de partir. Je crois que c’est un mixte des deux», a-t-il confié.

«Les Huskies sont la première équipe à m’avoir donné ma chance dans le hockey. Je sortais du juvénile et ils m’ont sélectionné en 4e ronde. Je leur dois beaucoup. J’ai gagné ici. Ça me fait de quoi de partir», a-t-il ajouté.

Le défenseur à caractère offensif, choix de 4e ronde en 2016 alors qu’il évoluait dans le hockey scolaire, aura connu une carrière faste avec les Huskies. Disputant 172 parties dans l’uniforme rouynorandien, il a inscrit 32 buts et 80 passes.

Le hockeyeur se retrouve parmi le top 5 des meilleurs marqueurs à sa position. «J’essayais de donner mon maximum chaque partie. Je jouais mon style et j’espère que les gens de Rouyn-Noranda ont apprécié.»

Un gagnant

Si les conquêtes de la Coupe du Président et de la Coupe Memorial sont parmi ses souvenirs préférés, le hockeyeur retient autre chose.

«Il n’y a pas un souvenir en général qui ressort, mais plutôt que mon séjour ici m’a marqué. L’ambiance qui règne dans la ville et les gars que j’ai côtoyés ont été incroyables» - Justin Bergeron

«Les trois années, on avait des chimies incroyables. Je n’ai jamais eu de quoi comme ça avec une autre équipe. Je vais me rappeler de chaque gars avec qui j’ai joué ici», a-t-il ajouté.

Retour rapide à la réalité

L’ancien défenseur de la meute reviendra rapidement à la réalité alors que, dès le 11 et le 12 janvier, il croisera le fer avec son ancienne équipe à Rimouski. «Ça fait assez étrange. Je leur dis salut, mais à samedi. Ça va aider au changement et à tourner la page rapidement. C’est se tourner sur un dix cennes. Changer de couleur, ça va être une adaptation, mais j’ai hâte de voir», a-t-il confié.

L’objectif est simple: gagner. «C’est ça le but. Ç’a toujours été le but au hockey.»

Avec l’Océanic, il aura l’occasion de jouer un rôle clé. «C’est une bonne équipe, qui a du succès et je vais essayer d’apporter de quoi à leur défensive», a-t-il évoqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média