Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

12 janvier 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

En route vers un déficit de 32 millions $

Le CISSS-AT espère être entendu par Québec

Claude Morin CISSS

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Claude Morin, président du conseil d’administration du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.

Le plus récentes données du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS) portent le déficit projeté à 32 M $ pour l’exercice financier qui se terminera le 31 mars 2020, sur un budget de plus de 500 M $.

C’est ce qu’a indiqué Madeleine Paquin, du comité de vérification, lors de la dernière séance du conseil d’administration, tenue le 19 décembre à Amos. En septembre dernier, on envisageait plutôt un déficit de 30 M $. Les principaux dépassements de coûts se situent au niveau des dépenses salariales (10,4 M $) et des médicaments (4,3 M $). Si le CISSS fait état d’une baisse de 23 733 heures au niveau de l’assurance salaire, il rapporte toutefois une hausse de 121 537 heures au niveau de la main-d’œuvre indépendante, entraînée par la pénurie de main-d’œuvre.

«On s’enligne donc toujours vers notre 32 M $ tel qu’il avait été identifié dans nos rencontres précédentes. On souhaite toujours être entendus par le ministre en lien avec nos demandes répétées d’ajuster notre base budgétaire à la hausse, afin qu’elle reflète mieux nos coûts réels», a fait valoir Claude Morin, président du conseil d’administration. En 2018-2019, le déficit s’est élevé à plus de 25 M $, mais Québec avait épongé 10,5 M $ de cet écart, pour ramener le déficit à 15,7 M $. Des mesures de redressement budgétaire de 18,4 M $ devaient permettre de rétablir l’équilibre budgétaire cette année.

Nouveau directeur de la DPJ

Le CISSS a procédé à la nomination de nouveaux directeurs. Ainsi, Donald Vallière devient le nouveau directeur de la protection de la jeunesse. En poste depuis le 20 décembre, il œuvre dans au sein des services jeunesse et à la protection de la jeunesse depuis 27 ans au CISSS. Son port d’attache est à Rouyn-Noranda et il prend le relais de Philippe Gagné, nommé PDG adjoint du CISSS en novembre. Évelyne Grenier Ouimet est la nouvelle directrice générale adjointe aux programmes de santé physique généraux et spécialisés, poste qu’elle combinera avec celui de directrice des soins infirmiers. Ville-Marie demeure son port d’attache.

François Bérubé a été nommé directeur des ressources informationnelles et entrera en poste le 13 janvier à Rouyn-Noranda. Mélanie Cloutier prendra la relève de Martine Humbert, qui part à la retraite, à titre de directrice adjointe aux services hospitaliers en janvier.

 

Appui aux commerçants de la région

Le conseil d’administration du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue a adopté une résolution en appui aux commerçants de la région, en lien avec le projet de loi 37 qui vise à accentuer le regroupement des achats dans le secteur public. «Nous souhaitons que la concurrence soit favorisée sur tout le territoire québécois. Ainsi, les stratégies d’appel au marché élaboré pour le futur Centre d’acquisition gouvernemental doivent être adaptées aux réalités territoriales et favoriser la concurrence dans les différentes régions du Québec», a exprimé le président Claude Morin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média