Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

15 janvier 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Le Défi OseEntreprendre lance sa 22e édition régionale

Rosalie Vachon nommée présidente d’honneur

OseEntreprendre - Rosalie Vachon

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La présidente d’honneur du Défi OseEntreprendre en Abitibi-Témiscamingue, Rosalie Vachon.

AFFAIRES - Le Défi OseEntreprendre, qui souhaite dynamiser la démarche entrepreneuriale, revient pour une 22e année en Abitibi-Témiscamingue alors que le comité responsable de l’événement a officiellement lancé, mercredi matin, son édition 2020 lors d’une conférence de presse tenue à la Polyvalente Le Carrefour de Val-d'Or.

Une fois de plus, trois volets du concours seront offerts pour les participants. En plus du volet scolaire qui est ouvert aux étudiants du primaire à l’université, l’édition 2020 permet également les inscriptions dans le volet «Création d’entreprise» pour encourager la mise en place d’entreprises fonctionnelles pour ainsi être sur le Registre des entreprises du Québec avant la fin de l’année 2020. Finalement, le volet «Réussite Inc.» sera offert à d'anciens participants du défi et qui sont en affaire depuis au moins cinq ans. 

Par ailleurs, une nouvelle récompense régionale fera son entrée cette année alors qu’un prix «Coup de Cœur» de 5000$ sera remis à des créateurs d’entreprise de moins de 35 ans. Néanmoins, pour la responsable du Défi OseEntreprendre, Julie Gauthier, l’objectif principal du concours n’est pas de toujours de faire de l’argent avec une idée. 

«Quand on parle du volet scolaire, on parle aussi de l’esprit d’entreprendre quelque chose. Nos jeunes sont tellement créatifs et toutes les écoles font de beaux projets dans leurs classes. C’est l’essence même du défi. Derrière l’idée, c’est l’action d’entreprendre quelque chose comme un festival ou une pièce de théâtre, tout dépendamment de l’objectif. Le but est de faire rayonner l’entrepreneuriat à travers le Québec», explique-t-elle. 

Les gens voulant s’inscrire peuvent le faire sur le site web «oseentreprendre.quebec» d’ici le 10 mars, à 16h. 

Jeune modèle 

Si l’un des buts du défi est de piquer la curiosité des jeunes sur le monde de l’entrepreneuriat, le comité organisateur s’est tourné vers la jeunesse pour choisir sa présidente d’honneur. 

Âgée de seulement 13 ans et étudiante en deuxième secondaire à la Polyvalente Le Carrefour, Rosalie Vachon s’est fait connaître à Val-d’Or pour son projet de savonnerie faite maison, fondée originalement pour acheter son propre cheval. 

Maintenant qu’elle a rempli son objectif de départ, la jeune adolescente continue de fabriquer ses propres savons et de les revendre dans la région pour assurer les frais de pensionnat et autres coûts reliés à l’animal. 

«À 11 ans, c’est exceptionnel de démarrer sa petite entreprise. Quand elle s’est inscrite au Défi OseEntrepredre et qu’elle avait gagné au niveau régional, c’était certain pour nous que le choix serait facile et clair», a affirmé Mme Gauthier. 

Pour Rosalie Vachon, le but de sa présidence d’honneur est de lancer un message fort aux jeunes de son âge. «On n’est jamais trop jeune pour démarrer son entreprise. Peu importe si on a 8 ans, 10 ans ou 23 ans, on peut démarrer n’importe quand», lance la jeune étudiante au Programme d’éducation internationale (PEI). 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média