Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

15 janvier 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Retour des Fêtes chaotique pour les Gaillards

Une saison plus difficile au niveau des résultats

Maxime Boisclair

©Gracieuseté - Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue/Christian Leduc

:L’entraîneur des Gaillards, Maxime Boisclair, a dû remplacer son duo de gardiens au retour des Fêtes en raison de la promotion de Samuel Richard avec les Huskies et du départ de Gérémy Giasson.

L’entraîneur des Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Maxime Boisclair, a dû puiser dans son sac à miracles au retour des Fêtes avec les départs de ses deux gardiens, Samuel Richard et Gérémy Giasson.

Après une demi-saison dans l’uniforme du Cégep, Richard a été promu avec les Huskies pour le reste de la saison. «On est très contents pour Samuel. On est là pour ça. Quand un jeune décide de venir jouer pour les Gaillards, il vient pour les études collégiales et, en même temps, pour atteindre un plus haut niveau», a souligné Maxime Boisclair.

«C’est une bonne nouvelle, mais en même temps, ça apporte une moins bonne nouvelle pour nous parce que ça crée un grand trou», a-t-il ajouté.

Le second cerbère de la formation témiscabitibienne, Gérémy Giasson, a lui aussi mis un terme à son parcours. «Il nous a rencontrés pour nous dire qu’il préférerait se concentrer sur ses études», a indiqué Maxime Boisclair.

Cette situation n’a pas été facile parce que ce dernier ne pouvait approcher d’autres recrues en raison d’une trêve de recrutement entre le 20 décembre et le 5 janvier. «On savait que Samuel allait quitter, donc on avait amené deux gardiens le 6 janvier pour obtenir le poste. Finalement, les deux ont gagné leur pari», a-t-il évoqué.

Thomas Fontaine, un gardien de 18 ans ayant évolué avec l’Everest de Côte-du-Sud dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec, a ainsi joint l’équipe tout comme Jeffrey Mailhot, un gardien de 17 ans qui a disputé quelques parties au niveau junior AA.

Deux signatures

Les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue ont aussi officialisé les signatures des attaquants témiscabitibiens Jérémy Carbonneau et Xavier Gagnon, qui évoluent pour les Forestiers d’Amos. «On est vraiment contents de ces deux additions. On a fait nos devoirs et on a parlé avec leur entraîneur. On veut ajouter de bonnes personnes et on incorpore ainsi deux leaders. On est fiers de les avoir avec nous», a soutenu Maxime Boisclair.

La formation du Cégep a éprouvé quelques difficultés à convaincre les joueurs de la région de choisir son programme au cours des deux dernières années.

«Je me suis fixé comme objectif de garder les gars de la région ici. Je crois qu’on est en train de leur prouver qu’ils peuvent nous faire confiance» - Maxime Boisclair

Dans la course aux séries

Les Gaillards se retrouvent actuellement dans la course aux séries dans le circuit collégial. Ils sont à 9 points des Jeannois du Collège d’Alma et à 13 points des Dragons du Collège Laflèche. Il ne reste que 11 parties à la formation témiscabitibienne. «On veut instaurer une attitude de gagnants. On veut que les jeunes grandissent là-dedans, mais il ne faut pas perdre le processus de vue. On veut qu’ils grandissent ensemble», a soutenu Maxime Boisclair, qui souhaite faire les séries, mais pas au détriment du développement de sa formation.

Il s’agirait de la deuxième année consécutive où les Gaillards ratent les séries. «Je ne suis pas inquiet. Le collégial, c’est un cycle de trois ans. Avant les Fêtes, on a perdu des matchs par manque d’expérience. L’expérience, tu dois aller la chercher. On a aussi joué cinq à six bonnes parties avant Noël. On est sur la bonne voie», a assuré l’entraîneur.

«On a aussi eu des blessures, notamment en défensive. Jordan Rancourt n’a pas encore joué et on vient de perdre Frederick Whissell pour le reste de la saison. Théo Fourcade est également blessé», a-t-il ajouté.

Sur le plan des performances individuelles, le pilote demeure tout de même satisfait. «On a une contribution de tout le monde. Olivier Poulin nous donne du très bon hockey. Il se tire vraiment bien d’affaire. Je regarde aussi un gars comme Nicolas Mathieu, qui se débrouille vraiment bien. Simon Martineau est vraiment un bon capitaine», a-t-il souligné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média