Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

19 janvier 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Un mariage entre ciel et terre à l’église Immaculée-Conception

L’artiste Liane Picotte insuffle tout un souffle de vie au chœur du bâtiment

Triptyque_Immaculee_Conception_1

©Paroisse Sainte-Trinité - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Liane Picotte (au centre) lors de l’inauguration de son œuvre à l’église Immaculée-Conception en décembre 2019.

Comme une véritable révélation, le chœur de l’église Immaculée-Conception a troqué son décor austère pour une apothéose de couleurs et de symbolique grâce au don de l’artiste Liane Picotte, qui a offert à la Paroisse Sainte-Trinité de Rouyn-Noranda une œuvre plus grande que nature.

Inauguré le 17 décembre, le triptyque intitulé «Une histoire d’amour» se compose de trois énormes toiles à l’acrylique enchâssées dans un imposant retable sculpté en bois de pin dont les trois panneaux sont semés de fleurs à quatre et cinq pétales.

«Le centre du chœur de l’église était masqué par un gros rideau vert. Puis, pour des raisons relatives aux assurances, nous avons été contraints de le retirer, ce qui avait laissé un mur blanc. Ce n’était pas beau. Nous avons donc voulu combler ce vide par une œuvre d’art. C’est à ce moment que Mme Picotte nous a proposé ses services. Tout s’est fait sur une base bénévole. Nous avons seulement défrayé le coût des matériaux», a relaté Chantal Giroux, coordonnatrice de la pastorale à la Paroisse Sainte-Trinité.

Une œuvre chargée de symbolique

Pendant plus d’un an, Liane Picotte, qui en plus d’être peintre est aussi ébéniste, s’est affairée à créer son œuvre en s’inspirant aussi bien de l’Ancien que du Nouveau Testament. Il en a résulté une œuvre à la fois massive et plutôt audacieuse.

La première toile, à droite, représente la Visitation de Marie, en compagnie de sa cousine Elisabeth, avec un olivier en fleurs et les pieds foulant des anémones sauvages, aussi nommées «fleurs de la prière». À gauche, c’est la Sainte-Famille lors de la fuite en Égypte avec, en toile de fond, un paysage céleste semé d’étoiles. Enfin, au centre, trônent Marie et les douze apôtres lors de la Pentecôte, alors que le Saint-Esprit est symbolisé par un tourbillon dans les airs, auquel répond un tourbillon identique de feuilles et de sables au sol.

«Tous ces effets rappellent que ce que l’œuvre incarne dépasse la condition humaine, a mentionné l’artiste. C’est un mariage entre le Ciel et la Terre, dans un mouvement de liberté. Quant à mes personnages, beaucoup de gens ont été frappés par le fait qu’ils n’ont pas de visage. Je trouve que ça inspire l’âme humaine: chacun peut se projeter dans les personnages, y refléter ses désirs en attente de manifestations du Sacré.»

L’imposant retable de bois est, quant à lui, un rappel à l’Ancien Testament. «Je voulais faire un lien entre la tradition juive, de laquelle Marie est issue, et la tradition chrétienne, a expliqué Mme Picotte. Les pièces sculptées représentent un arbre en fleurs. Celles qui ont quatre pétales symbolisent la croix et les quatre Évangélistes, tandis que celles qui en ont cinq, c’est le souffle de Dieu sur l’humanité.»

L’église Immaculée-Conception est accessible au grand public les dimanches à 9h30 lors de la messe hebdomadaire.

Triptyque_Immaculee_Conception_2

©Paroisse Sainte-Trinité - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Chargée de symbolique, l’œuvre de Liane Picotte est venue ajouter de la vie au chœur plutôt austère de l’église Immaculée-Conception.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média