Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Faits Divers

Retour

21 janvier 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Plus de peur que de mal à la mine Westwood

Un incendie a eu lieu sous terre le 20 janvier

AB-Iamgold explications

©Iamgold Mine Westwood - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Un incendie s’est déclaré sous terre à la mine Westwood d’Iamgold vers 15h le 20 janvier. Trois travailleurs qui manquaient à l’appel ont été retrouvés par l’équipe de sauvetage minier dans un état stable.

Un incendie s’est déclaré au niveau 156 de la mine Westwood d’Iamgold, aux alentours de 15h le lundi 20 janvier, alors qu’un équipement de production a pris feu pour une raison qui reste à déterminer. 

Les mesures d’urgence ont été déployées dès que le feu s’est déclaré. Au moment du déclenchement du protocole, trois travailleurs manquaient alors à l’appel. 

«Deux travailleurs ont été retrouvés vers 18h30. Ils ont été évacués sur-le-champ et transportés à l’hôpital de Rouyn-Noranda par mesure de prévention. Nous avons reçu la confirmation aux environs de 20h que le troisième était également sain et sauf. Lui aussi a été transporté à l’hôpital de Rouyn-Noranda par mesure préventive. En tout temps, nous étions en communication avec les familles des trois travailleurs pour les tenir au courant», a expliqué le directeur général de la mine Westwood, Sylvain Collard. 

Lorsque les trois travailleurs ont été évacués, l’équipe des mesures d’urgence a contrôlé le feu en moins de deux heures. «Le travail des sauveteurs miniers a été remarquable. Je tiens à féliciter l’efficacité de l’équipe de la mine Westwood ainsi que celle d’Agnico Eagle, qui est venue nous aider pendant l’événement», a ajouté le président de la section locale 9291 du syndicat des métallos, André Racicot. 

Une enquête en cours 

Selon M. Collard, le feu se serait déclaré dans une chargeuse-navette, mieux connue sous le terme scoop. «Nous ne connaissons pas encore ce qui a causé l’incendie. Une enquête a débuté et se poursuivra au cours des prochains jours et semaines, en collaboration avec la CNESST», a-t-il précisé. 

Les activités sous terre sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. «Elles reprendront lorsque nous serons assurés que tous nos travailleurs peuvent retourner sous terre de façon sécuritaire. Pour ce faire, nous allons attendre de recevoir le feu vert de la CNESST ainsi que celui de notre équipe d’investigation», a fait savoir Sylvain Collard. 

Toutes les opérations de surface sont maintenues. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média