Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

29 janvier 2020

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Les travaux sur Marie-Victorin auraient endommagé leurs maisons

Poursuites de 50 000 $, 2000 $ et 3000 $

Rue Marie-Victorin 2 Rouyn-Noranda

© Photo L’Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Des propriétaires soutiennent que la Ville est responsable des bris causées à leurs résidences.

Des propriétaires résidants dans près de la rue Marie-Victorin soutiennent que des vibrations causées par les manœuvres des véhicules lourds durant des travaux effectués par la Ville auraient causé de dommages à leurs maisons. 

À La mi-mai, 2017, des travaux ont été entrepris dans le secteur. Jérémie Lavigne, résident sur la rue Guertin soutient, dans un document de la cour, que sa maison tremblait de façon importante durant les travaux effectués à l’aide de machinerie lourde. Le ou vers le 7 juin, il a logé une plainte après avoir constaté des dommages à la structure de l’immeuble. Il aurait découvert une fissure sous la porte d’entrée, assez grande pour y glisser sa main. Avant ce moment, il n’avait pas constaté la présence de quelques fissures à la fondation. Les dommages seraient apparus graduellement : plusieurs fissures apparentes autour des fenêtres et des portes, les planchers de céramiques craqués en plusieurs endroits, du gypse bombé sur les murs en plusieurs endroits, des portes d’armoires de cuisines qui ne fermaient plus, la porte d’entrée qui ne pouvait plus être verrouillée. Il demande donc à la Ville de lui verser la somme 50 000 $ en dommages en plus d’une indemnité additionnelle et les frais de justice dans cette affaire.  

Plafond de cuisine et salle à manger dans une autre maison 

Daniel Poulin et Jacinthe Rochereau Poulin ont déposé une requête en dédommagement pour les mêmes raisons. Le ou vers le 5 juin, des travaux sur la Marie-Victorin auraient causé des fissures au plafond de leur cuisine et de leur salle à manger. Ils réclament 1916,06 $ pour les travaux qui ont dû être effectues dommages et 1000 $ en dommages et intérêts, en plus de 100 $ de frais.  

Un autre cas 

Florent Gauthier et Ginette Trottier ont aussi subit des dommages à leur résidence, le 5 juin 2017. Des fissures au plafond de différentes pièces sont apparus, l’escalier, des portes, le coulis de céramique de la salle de bain et du sellant ont subit des dommages. Ils réclament 3133,96$, soit 2256,96 $ en réparation, 27 $ de frais pour les photographies, 250 $ pour l’ajustement des portes et escaliers et 600 $ en dommages et intérêts.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média