Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

30 janvier 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Être présent dans sa communauté fait toute la différence

La recette gagnante de la CSOB face à la formation professionnelle

Simulateurs miniers

©Sophie Rouillard - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’acquisition de matériel à la fine pointe de la technologie est l’un des facteurs qui expliqueraient les succès du CFP de Val-d’Or.

Si la majorité des commissions scolaires de la région ont vu leur nombre d’inscriptions à la formation professionnelle et leur financement diminuer au cours des dernières années, ce n’est pas ce qui s’est produit à la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois (CSOB). Le directeur de la formation professionnelle, Jason Yergeau, a partagé ses bons coups. 

L’augmentation du nombre d’élèves et du financement est, entre autres, liée à la promotion qui est faite chez les jeunes. Le Centre de formation professionnelle (CFP) de Val-d’Or en fait auprès des jeunes de la CSOB, mais également auprès des jeunes des autres écoles secondaires de la région. 

«On tient des portes ouvertes au niveau du secteur primaire où l’on invite tous les élèves de la 6e année de la CSOB à participer à une demi-journée d’activités dans notre centre. On fait de l’éveil à la formation professionnelle. Les élèves peuvent faire certaines manipulations, observer des cours, etc.», a expliqué M. Yergeau. 

Une deuxième journée portes ouvertes est organisée pour tous les élèves de secondaire 3 de la CSOB. Il s’agit d’une journée complète où les élèves choisissent des programmes qui les intéressent. À cela s’ajoute le programme Élève d’un jour, où un élève ou un très petit groupe d’élèves peuvent venir passer une journée ou deux journées entières au centre et découvrir les différents programmes de formation offerts. 

«Le programme Élève d’un jour a un grand impact, a mentionné Jason Yergeau. Lorsqu’un élève vient nous voir, cela se traduit régulièrement en une inscription. Nous sommes ainsi passés de 25 élèves d’un jour en 2016-2017 à 150 l’an passé.» 

En plus de la promotion régionale, le CFP de Val-d’Or consacre des efforts au niveau provincial et même à l’international. Lors de l’année 2017-2018, il a ainsi accueilli neuf élèves provenant d’autres pays. Cette année, 50 élèves internationaux sont attendus. 

«Notre intention est toujours d’avoir une formation qui répond le plus possible aux demandes du marché du travail et des entreprises» - Jason Yergeau 

Partenariat avec le milieu 

Créer des partenariats avec les entreprises de son milieu est également un aspect important du succès connu par le CFP de Val-d’Or. «Notre intention est toujours d’avoir une formation qui répond le plus possible aux demandes du marché du travail et des entreprises. Lorsque l’élève sort de chez nous diplômé, il est rapidement capable de répondre aux exigences des entreprises», a confié M. Yergeau. 

La collaboration a aussi permis de mettre en place des horaires adaptés et d’augmenter le nombre d’heures de stage en entreprise. «Ça permet à nos élèves de voir rapidement ce qu’est la réalité dans le milieu de travail. Dans certains programmes, nous avons même réussi à mettre en place des stages rémunérés», a signalé Jason Yergeau. 

Développement technologique 

L’attraction d’étudiants au secteur professionnel passe aussi par des investissements pour moderniser les équipements et demeurer à la fine pointe de la technologie. 

«Au cours des deux dernières années, on a acquis des simulateurs miniers qui reproduisent la conduite de certains équipements de l’industrie minière. On développe de plus en plus les volets de la réalité augmentée, virtuelle et à 360 degrés. Cela fait en sorte qu’on a une qualité de formation qui est de plus en plus reconnue», a souligné le directeur de la formation professionnelle. 

M. Yergeau a rappelé que sans le soutien de l’ensemble du personnel, tout ce travail n’aurait pas été possible. «Leur support nous aide à être innovants et à mettre en place des initiatives pour adapter assez facilement nos formations», a-t-il félicité. 

«Le développement du Centre se fait grâce à l’ensemble des mesures que nous avons mises en place et qui fait en sorte qu’on se démarque. Je ne serais pas en mesure d’identifier un facteur plus qu’un autre», a-t-il conclu. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média