Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

30 janvier 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

L’école Victor-Cormier sera vraisemblablement détruite

Il n’est pas garanti que le Ministère autorisera la construction d’un nouveau bâtiment

incendie Victor Cormier La Sarre

©Photo Le Citoyen - Marc-André Gemme

Le pavillon Victor-Cormier sera probablement détruit. Impossible de dire s’il sera reconstruit par la suite. 

La Commission scolaire du Lac-Abitibi (CSLA) a reçu le rapport de la firme d’expert en sinistre concernant l’état du pavillon Victor-Cormier. Le rapport recommande fortement de démolir ce qu’il reste de l’école et de repartir à neuf.

Ce premier rapport d’experts sur l’état de Victor-Cormier faisait suite à l’incendie qui ravagé l’école en novembre 2019. Le directeur des ressources matérielles de la CSLA, Éric Dupuis, a présenté un compte-rendu du rapport aux commissaires lors du conseil du 28 janvier. «On a reçu le rapport aujourd’hui, a-t-il indiqué. Le rapport contient des recommandations et non les prochaines étapes.» 

La direction n’était pas vraiment surprise du contenu du rapport. «Ce qu’on y dit, c’est en gros que malgré que les dommages semblent minimes à l’extérieur, il serait impensable de rénover ce bâtiment-là et son contenu», a expliqué M. Dupuis. 

Il a précisé que les fondations mêmes de l’immeuble ont été affectées et que le sol sous l’école a été contaminé par l’incendie. 

Une cause toujours inconnue 

Même à la suite du rapport des experts, la cause exacte de l’incendie demeure inconnue. «Ce qui rassurant pour nous, c’est que le rapport indique que ni la CSLA, ses systèmes ou ses employés ne sont en cause dans l’incendie, a souligné Éric Dupuis. Ce n’était pas un problème du système électrique ou de chauffage. Ce n’est pas dû non plus à un manquement quelconque d’un membre du personnel.» 

La direction avait demandé qu’une expertise soit faite sur certains équipements électroniques comme des téléviseurs, mais ceux-ci avaient été trop endommagés par les flammes pour donner quelque résultat que ce soit. 

«Ça devient une bonne nouvelle parce que tout le processus judiciaire qui aurait pu s’en suivre est carrément éliminé puisque le rapport confirme que la cause de l’incendie demeure indéterminée», a ajouté M. Dupuis. 

De 10 à 12 M $ pour reconstruire 

Le rapport recommande au ministère de l’Éducation de prévoir des sommes allant de 10 à 12 M $ pour la reconstruction de l’école. Un deuxième rapport sera réalisé par la firme SNC Lavalin. Il devrait arriver à des conclusions similaires. Le Ministère traitera alors le dossier selon les recommandations des deux rapports. 

En attendant, le Ministère a demandé à la CSLA de lui soumettre un rapport sur les taux d’occupation des écoles situées à proximité de La Sarre afin de mieux comprendre les besoins et de décider si, oui ou non, une nouvelle école devrait être construite à La Sarre pour remplacer Victor-Cormier. 

 

Commentaires

3 février 2020

Darquise boudreau

Je crois que la population de La Sarre va se battre pour conserver son école , on est dés battants, et des gens de cœur. Nos enfants ont besoins d’espace et non d’être entassés dans des locaux, même si je suis certaine que la commission scolaire a très bien réagit suite à l’incendie.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média