Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

01 février 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Gérald Riverin tire sa révérence

Le président de Ressources Yorbeau part pour la retraite avec une feuille de route des plus remplies

AB-Mines_RetraiteRiverin

©Photo gracieuseté

Le géologue Gérald Riverin, président de Ressources Yorbeau, prendra sa retraite à la fin du mois de janvier. Il a participé à la découverte du projet Scott, lequel a été sacré Découverte de l’année 2009 par l’Association de l’exploration minière du Québec.

Le géologue Gérald Riverin, président de Ressources Yorbeau, prendra sa retraite à la fin du mois de janvier. Expert de l’histoire du camp minier de Rouyn et l’un des derniers à y avoir travaillé pendant la phase de développement, il désire ralentir ses activités et prendre du temps pour lui. 

Natif de Chicoutimi, Gérald Riverin a commencé sa carrière de géologue pour la compagnie Falconbridge Copper à la mine Opémiska de Chapais dans les années 1970. Il est resté basé à Chapais pendant six ans avant de déménager à Thunder Bay, puis à Rouyn-Noranda, toujours en étant à l’emploi de la même société minière. 

Arrivé à Rouyn-Noranda au milieu des années 1980, Gérald Riverin croyait n’y être de passage que pour cinq à six ans. Quarante ans plus tard, il y vit toujours. 

Il a poursuivi sa carrière au sein de la même société, qui est devenue Inmet. Il y a, entre autres, occupé le poste de directeur de l’exploration pour l’Amérique du Nord. Il partageait alors son temps entre Reno au Nevada, Vancouver et Rouyn-Noranda. Il a aussi pris part à plusieurs projets à l’international au Zimbabwe, au Tchad, en Finlande et en Australie.  

Gérald Riverin a poursuivi son travail avec la société junior Ressources Cogitore, où il est devenu le premier président. Lorsque Ressources Yorbeau a acquis les actifs de Cogitore, il a joint ses rangs d’abord comme aviseur technique, puis à titre de président à compter de 2014. 

La découverte de l’année 

Le projet polymétallique Scott, situé entre Chibougamau et Chapais, est l’un des projets qui a marqué la carrière du géologue. «En 1979, j’avais recommandé l’acquisition de ce projet lorsque je travaillais pour Falconbridge Copper. La compagnie avait essayé, mais sans succès. Toutefois, j’ai toujours gardé en tête que je devais revenir à ce projet», a-t-il raconté. 

Ce n’est qu’en 2004, alors qu’il travaillait chez Cogitore, que Gérald Riverin et son équipe ont enfin été en mesure d’acquérir le projet Scott. «Au 4e trou de forage, on a commencé à avoir des ressources intéressantes. C’était évident que le système était beaucoup plus gros que ce qu’il avait produit jusqu’à ce moment. Il fallait mettre les pièces du casse-tête ensemble», a-t-il mentionné. 

En 2009, l’Association de l’exploration minière du Québec avait d’ailleurs remis le prix de Découverte de l’année à Ressources Cogitore pour le projet Scott. 

Un témoin de l’histoire minière de Rouyn-Noranda 

Gérald Riverin est l’un des derniers géologues actifs à avoir travaillé dans le camp minier central de Rouyn. En raison de son travail, il a cumulé d’innombrables photos, archives et carottes des différentes mines qui ont été en opération autour de Rouyn-Noranda. 

«Je connais l’histoire de la découverte de toutes les mines qui entourent Rouyn. Je suis allé sous terre dans chacune d’elles. Je suis capable de faire le parallèle entre ce qui se trouve à la surface et ce qu’il y avait sous terre. J’ai un bagage d’anecdotes qui va disparaître si je ne les partage pas. Et si je ne raconte pas ces choses, qui va les raconter?», a indiqué M. Riverin. 

Prendre du temps 

Même s’il quitte la vie active pour la retraite et qu’il a l’intention de prendre un peu plus de temps pour lui, Gérald Riverin n’a pas l’intention de couper complètement les ponts avec l’industrie minière puisqu’il va poursuivre son implication dans différents conseils d’administration. 

«Je suis prêt à accepter de petits mandats ici et là, mais je ne veux plus les obligations d’un emploi à temps plein», a-t-il fait savoir. 

Commentaires

5 février 2020

Claude Béfard

ENFIN PARTI Maintenant nous pourrons sans aucun doute connaitre les résultats des forages entrepris le 9 avril 2019 sur la propriété Scott. Pourquoi la foreuse a-t-elle laissée sur le terrain après la phase 1? IMG n'hésite quand à elle d’émettre les résultats des forages sur la propriété. Scott.

5 février 2020

Claude Bédard

Désolé IMG est sur la propriété Rouyn.

5 février 2020

Andre Jolin

Gerald, je te souhaite une longue retraite, bravo pour tous les succes accomplis!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média