Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

03 février 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Le TEP-SCAN à l’hôpital de Val-d’Or: une première au Canada

Un projet d’environ 7 millions $ au total

Tep Scan VD

©Photo Le Citoyen - Dominic Chamberland

Le docteur François Lamoureux, spécialiste en médecine nucléaire, salue l’arrivée du nouvel appareil TEP-SCAN à l’hôpital de Val-d’Or.

Les gens de l’Abitibi-Témiscamingue en ont bientôt fini d’être contraints de voyager jusqu’à Gatineau ou Montréal pour subir leurs tests de dépistage du cancer et d’autres maladies.

Le CISSS-AT (Centre intégré de santé et de services sociaux) et le ministre régional Pierre Dufour, au nom de la ministre de la Santé Danielle McCann, ont en effet procédé, lundi matin, à l’inauguration officielle de l’appareil de médecine nucléaire TEP-SCAN qui devrait être mis en opération au mois de mars, à l’hôpital de Val-d’Or.

Caroline Roy, présidente-directrice générale du CISSS-AT, a qualifié cette inauguration de moment historique pour la région. «Une telle offre de service à l’extérieur des grands centres, c’est une première au Canada, a-t-elle souligné. Il s’agit de tests très importants dont se privent 60% des patients concernés, selon nos données, parce qu’ils ne veulent pas, pour toutes sortes de raisons, se déplacer à Gatineau ou à Montréal. Entre 1500 et 2000 personnes par année pourront bénéficier de l’appareil à l’hôpital de Val-d’Or», a indiqué Mme Roy.

Interpellé personnellement (l’un de ses amis souffre d’un cancer), le ministre Dufour cachait mal ses émotions lors de l’inauguration. «J’espère que ce type d’équipement contribuera à maintenir des gens en bonne santé, a-t-il commencé par dire, des trémolos dans la voix. Mme McCann est très heureuse de voir un tel projet aboutir en région éloignée; c’est majeur non seulement pour le développement de notre région, mais pour l’ensemble des régions du Québec, puisqu’il s’agit d’un modèle qui pourrait éventuellement être appliqué ailleurs», a raconté M. Dufour.

Tep Scan VD 2

©Photo Le Citoyen - Dominic Chamberland

Plusieurs dignitaires ont posé pour la photo de famille lors de la traditionnelle coupure du ruban.

«Exceptionnelle et conviviale»

Financé entièrement par le ministère de la Santé, le projet du TEP-SCAN à l’hôpital de Val-d’Or, dont les premières démarches remontent à plus de cinq ans, est d’une valeur d’environ 7 millions $, soit 3,2 M $ pour le coût de l’appareil (en incluant les accessoires) et 3,8 M $ pour le réaménagement de 130 mètres carrés d’espace nécessaires à l’implantation de l’appareil, en plus d’un agrandissement de 230 mètres carrés.

Le docteur François Lamoureux, expert en médecine nucléaire, parle d’une conception exceptionnelle et très conviviale. «Il n’y a aucune douleur et aucun effet secondaire pour les patients, a-t-il signalé. Cet appareil permet non seulement de détecter des cancers (en plus d’être utilisé en cardiologie et en radio-oncologie), mais aussi des maladies neurologiques et dégénératives. Le gouvernement a accepté de nous accorder le même type d’équipement que l’on retrouve dans les grands centres hospitaliers universitaires; la population de la région profitera donc de la même qualité d’investigation qu’à Montréal, par exemple», a fait valoir Dr Lamoureux.

L’exemple de Saku Koivu

Le médecin n’a pas manqué de mentionner qu’un tel appareil permet de détecter des cancers très tôt. «Quand on prend un cancer au tout début, on le guérit dans 40% des cas, a-t-il fait observer.

«Le joueur de hockey Saku Koivu, par exemple, est toujours vivant et a pu continuer à jouer, après que son cancer ait été détecté rapidement, a rappelé Dr Lamoureux. Il s’agit d’une technologie de très haut niveau, et ce n’est que le début. Avec cet appareil, c’est comme si on faisait un voyage dans le corps humain. De plus, la venue de cette technologie ici devrait faciliter le recrutement de médecins spécialistes», a-t-il affirmé.

Commentaires

7 février 2020

Jacques Lambert

La tomographie par émission de positons (TEP ou encore PET Scan en anglais) est un examen médical à visée diagnostique. Il s'agit en fait d'une forme de scintigraphie réalisée après l'injection d'un traceur. La TEP consiste ainsi à détecter des positons produits par une substance radioactive injectée au patient par voie intraveineuse. .

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média