Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 février 2020

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La Ville appelle à la mobilisation pour le centre aquatique

Le projet est passé 14 M $ à 20 M $

Complexe aquatique Rouyn-Noranda

©Photo Le Citoyen - Archives

La Ville de Rouyn-Noranda sollicite la population afin qu’elle démontre son intérêt pour la construction d’un nouveau complexe aquatique.

La Ville de Rouyn-Noranda sollicite la mobilisation de la population pour démontrer au gouvernement l’importance qu’elle accorde à la construction d’un nouveau complexe aquatique.

«Il est urgent que l’ensemble de notre population, les jeunes, les familles et les aînés, puisse avoir accès à un centre aquatique de qualité. J’appelle tous les citoyens et citoyennes à nous soutenir dans notre demande de financement en nous donnant un appui fort pour ce grand projet collectif», a déclaré la mairesse, Diane Dallaire. 

Un sondage, accessible à partir du site internet de la Ville et de sa page Facebook, a été publié pour solliciter l’appui de la population avec pour objectif l’obtention de 2500 signatures en faveur du projet. Le sondage sera actif jusqu’au 14 février. Le thème du sondage, «Mon centre aquatique, je le veux: un peu, beaucoup, passionnément», est un clin d’œil à la Saint-Valentin, selon la mairesse. 

Besoins criants 

Selon le Plan directeur des infrastructures sportives, élaboré par la firme Raymond Chabot Grant Thornton, les besoins pour un nouveau centre aquatique à Rouyn-Noranda sont criants. 

«La situation des bassins aquatiques est, de toute évidence, l’enjeu le plus important actuellement pour la Ville de Rouyn-Noranda. Le manque de disponibilité et la non-conformité des infrastructures existantes ont un impact direct et négatif sur la pratique sportive et récréative», avait conclu la firme. 

Selon les derniers développements, la construction d’un complexe aquatique, adjacent au Cégep et à l’UQAT, serait la première phase d’un complexe multisport, désiré depuis de très nombreuses années et qui, malgré plusieurs versions différentes, ne s’est toujours pas concrétisé. 

Ce projet comprend un bassin de 25 mètres avec huit couloirs, quatre tremplins, un bassin récréatif et trois vestiaires, dont un familial, en plus d’installations permettant l’accueil des personnes à mobilité réduite. 

Explosion des coûts 

La Ville entend déposer sa demande le 21 février, dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. 

Le projet est maintenant estimé à 19,9 M $, alors qu’il était à 14 M $, il y a quelque temps. La Ville et ses partenaires demandent un financement de 66,6 % des coûts. La construction du nouveau centre aquatique est conditionnelle à l’obtention de l’aide gouvernementale. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média