Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

04 février 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Plus de peur que de mal pour Olivier-Luc Haché

La liste des blessés demeure bien remplie chez les Huskies

Huskies Rouyn-Noranda Tigres Victoriaville

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Olivier-Luc Haché sera à son poste mercredi face aux Olympiques de Gatineau.

Blessé en fin de rencontre samedi, Olivier-Luc Haché a évité le pire. L’attaquant de 19 ans qui évolue en défensive depuis quelques semaines en raison des blessures sera à son poste mercredi.

Malheureusement, Shaun Miller ne sera pas en mesure de jouer. Il ajoute son nom à ceux de William Rouleau, Alexis Arsenault, Thomas Belzile et Simon Dubois. Alex Labbé fera pour sa part un retour au jeu. «C’est plate, mais on doit faire avec cette liste de blessés. C’est comme ça depuis le début de la saison. Je ne pense pas qu’on a joué un seul match avec notre alignement au complet depuis le début de la saison», a indiqué l’entraîneur-chef des Huskies Mario Pouliot.

Autre bonne nouvelle, l’attaquant de 18 ans Alex Beaucage n’a pas été suspendu pour la pénalité majeure d’obstruction qui a été appelée contre lui à Gatineau. «Il a eu une discussion avec le préfet de discipline Éric Chouinard», a mentionné le pilote de la meute.

Avec l’absence de Shaun Miller, la meute fera appel au défenseur de 16 ans des Cantonniers de Magog Lou-Félix Denis. «On va aussi parler avec l’entraîneur des Forestiers Guillaume Bisaillon. On va rappeler Steven Fournier ou Anthony Turcotte», a confié Mario Pouliot.

Match important

La meute retrouvera les Olympiques de Gatineau qui ont blanchi les Huskies samedi avant d’affronter les Foreurs vendredi. «Ce sont des matchs de quatre points. On se doit de rebondir. J’ai trouvé que Gatineau a joué des bras et a été arrogant. C’est à nous de rebondir», a indiqué l’entraîneur des Huskies.

Son équipe a aussi été blanchie à deux reprises lors du dernier voyage. «On doit avoir une mentalité de tireur. On doit mettre plus de rondelles au filet et plus de corps devant le gardien adverse. Il faut qu’on exécute mieux», a-t-il évoqué.

«Par contre, ce que j’ai aimé de notre dernier voyage, c’est qu’on a donné 33, 27 et 28 tirs. On a vraiment limité les chances de marquer», a-t-il ajouté.

Les unités spéciales de la meute sont un problème depuis le début de la saison. L’avantage numérique, avec 73,5%, est le moins bon de la LHJMQ alors que le désavantage numérique se retrouve au 15e rang avec 17% d’efficacité. «Je n’aime pas nos unités spéciales. Tu veux avoir au moins un combiné de 100% d’efficacité. Là, on est à 90%. Notre avantage numérique génère du momentum, mais, à un moment donné, il nous faut des buts. En désavantage numérique, notre structure est bonne, mais ce n’est pas assez. On doit bloquer des tirs et avoir des bâtons plus efficaces», a-t-il souligné.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média