Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 février 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Éli Dallaire couronné champion du circuit Wildtime

C’est une deuxième année consécutive pour le jeune homme de La Sarre

Éli Dallaire 2020

©Photo Birtz Photographie

Éli Dallaire a été couronné champion du circuit québécois Wildtime pour une deuxième année consécutive.

Pour une deuxième année d’affilée, le jeune cowboy Éli Dallaire de La Sarre a remporté le plus grand honneur du circuit Wildtime dans la catégorie des bouvillons. La saison prochaine, il débutera dans la catégorie junior.

Depuis plusieurs années, la saison de rodéo d’Éli Dallaire débute au mois de mai avec l’École de rodéo de Saint-Tite. Deux semaines après l’école, il a participé cette année aux finales du circuit canadien IPRA. Malgré un huit secondes réussi, il n’a pas remporté l’événement. 

Quelques semaines plus tard, Éli repartait cependant avec les grands honneurs de sa catégorie, alors qu’il compétitionnait chez lui, lors du Rodéo de La Sarre. 

Il a toutefois connu une petite déception à Saint-André-Avellin, où il n’a pas réussi à faire un temps de huit secondes. Les choses se sont améliorées à Saint-Victor de Beauce, mais le Lasarrois n’a pas gagné l’événement. 

Sa saison s’est quand même bien terminée avec des victoires aux rodéos de Saint-Bruno-de-Gigues et de Malartic, ce qui lui a permis de terminer premier au classement général de sa catégorie. En terminant premier, il avait accumulé assez de points pour participer au Festival western de Saint-Tite à l’automne. Malheureusement, lors de la compétition à Malartic, Éli a chuté de son bouvillon et s’est fracturé la clavicule. Il n’a donc pas pu participer au rodéo de Saint-Tite. 

L’absence à Saint-Tite aura eu pour effet de baisser son classement canadien, où il a terminé cinquième du circuit IPRA. L’année dernière il avait terminé en deuxième place. 

À partir de l’été prochain, Éli fera désormais partie de la catégorie junior, qui regroupe des jeunes de 15, 16 et 17 ans. Fini les bouvillons, il chevauchera désormais de plus gros bœufs. 

Un entraînement hivernal hors du commun 

Pendant la saison hivernale, il est plus difficile de pratiquer le rodéo. Éli Dallaire reste tout de même très actif en jouant au hockey et en faisant beaucoup de motoneige. «Il fait beaucoup de motoneige hors-piste et, sérieusement, c’est pas mal le meilleur entraînement qu’il pourrait faire pour le rodéo, a expliqué le père d’Éli, Guillaume Dallaire. C’est dur sur les bras, sur les cuisses, sur le souffle. C’est vraiment une bonne manière de se tenir en forme.» 

En route vers un 4e rodéo 

Le succès des trois premières éditions du Rodéo professionnel de La Sarre a été tellement grand que les organisateurs annoncent déjà le retour de l’événement en 2020. Pas de changements majeurs sont cependant prévus pour cette édition. «L’année dernière, on a vendu tous les billets en 30 minutes. On espère répéter ça encore une fois cette année», a lancé Guillaume Dallaire, membre du comité organisateur du rodéo. 

La programmation complète de l’événement devrait bientôt être diffusée dans les médias et sur les plateformes en ligne. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média