Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

13 février 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

La survie de l’Observatoire est assurée jusqu’en 2024

12 partenaires régionaux s’unissent pour maintenir les activités

AB-ObservAT

©Photo Le Citoyen – Anne Blondin

L’Observatoire de l’Abitibi-Témiscamingue voit sa survie assurée jusqu’en 2024 grâce à l’implication financière de 12 partenaires régionaux.

Les nombreux partenaires de l’Observatoire de l’Abitibi-Témiscamingue étaient réunis, le jeudi 13 février, pour annoncer une nouvelle entente de financement qui est effective depuis 2019 et qui le sera jusqu’en 2024. 

L’Observatoire recevra 200 000 $ annuellement au cours des quatre prochaines années afin de poursuivre sa mission, qui est de mieux faire connaître et reconnaître les réalités propres à la région de l’Abitibi-Témiscamingue, notamment par l’élaboration de portraits statistiques et d’analyses diverses. 

«Cette nouvelle entente permet de consolider l’Observatoire. Il s’agit d’un organisme connu et reconnu dans notre région et même à l’extérieur de celle-ci. C’est un modèle unique que plusieurs régions administratives tentent de reproduire en raison de son importance pour le développement régional», a rappelé la présidente de l’Observatoire et de la Conférence des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue, Claire Bolduc. 

La Chaire Desjardins en développement des petites collectivités poursuit son engagement envers l’Observatoire. À elle seule, la Chaire remettra 300 000 $ pour les cinq années de l’entente. 

Les 12 partenaires soutenant la mission de l’organisme sont les cinq MRC de la région, la Chaire Desjardins en développement des petites collectivités, l’UQAT, le Cégep, la Table interordres en éducation, Tourisme Abitibi-Témiscamingue, le CISSSAT ainsi que la SADC.

«C’est un modèle unique que plusieurs régions administratives tentent de reproduire en raison de son importance pour le développement régional» - Claire Bolduc 

Au cœur de la communauté 

Depuis l’automne 2019, le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue héberge l’Observatoire dans sa bibliothèque. Le directeur général du Cégep, Sylvain Blais, est devenu très ému en parlant de l’importance de l’équipe de l’organisme. 

«Il s’agit d’un joyau qui est maintenant au cœur de deux institutions, soit le Cégep et l’UQAT. L’Observatoire est une source importante d’informations, ce qui est essentiel en enseignement supérieur. L’accès à l’information est primordial et cela permet aux professeurs ainsi qu’aux étudiants d’y avoir accès», a-t-il souligné. 

Le milieu de la recherche et de l’enseignement est l’une des clientèles visées par les travaux de l’Observatoire ainsi que leur diffusion. 

«Le changement de locaux a déjà eu un impact sur la diffusion de l’information. Des professeurs nous ont invités dans leur classe pour que l’on fasse une présentation de l’Observatoire afin que leurs étudiants sachent où se trouve l’information régionale pour les aider dans leurs travaux», a expliqué l’agente de recherche de l’Observatoire, Mariella Collini. 

Une mission importante 

«On est la seule région au Québec qui s’est dotée d’un observatoire, il y a déjà de cela 20 ans. On s’aperçoit qu’encore aujourd’hui, les gens croient en son importance. L’Observatoire favorise une meilleure compréhension de nos réalités régionales pour une prise de décision éclairée», a rappelé Mme Collini. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média