Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

14 février 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

«Fuckoff», un show sans pression de Maxim Martin

Après des années à traiter de sujets lourds, l’humoriste revient avec un spectacle simple

Maxim Martin fuckoff

©Photo tirée de Facebook

Maxim Martin sera en tournée régionale du 18 au 22 février.

Presque cinq ans après son dernier one man show, Maxim Martin revient en force avec un nouveau spectacle intitulé «Fuckoff». Il sera de passage en région pour cinq soirs. 

«Les quatre dernières années de ma vie ont été comme un tourbillon, a déclaré Maxim Martin. Mon livre a connu un succès auquel je ne m’attendais pas. À cela s’ajoutent mon retour à la radio à temps plein et trois saisons ʺMax et Liviaʺ, la série avec ma fille.» 

Avec tout ce qui s’est passé dans le monde de l’humour au cours des dernières années et la mort du copain de sa fille, l’humoriste a cru que le moment était bon pour présenter un nouveau spectacle. 

«Une fois que la poussière est retombée après tout ça, je me suis rendu compte que j’avais vraiment le goût de retourner en tournée, a-t-il expliqué. Ça tombe en même temps que mes 50 ans et mes 30 ans de métier dans le domaine de l’humour. Je voulais revenir à la base, aux choses simples.» 

«Fuckoff», un gros merci 

Bien que son titre puisse paraître comme un affront, la réalité est bien différente. «ʺFuckoffʺ, c’est plus dans le sens qu’on utilise au Québec, c’est lâcher prise, a fait remarquer Maxim Martin. C’est ça que je veux que le show symbolise. Bien sûr, il parle de ce qui s’est passé en humour dans les dernières années, sur le fait qu’on ne peut plus parler de rien, mais c’est surtout à la base un gars qui part en tournée et qui veut dire merci aux gens qui ont été là tout le long de ses 30 ans de carrière.» 

Les gens qui le connaissent lui disent que c’est son meilleur show à date. 

Aucune pression 

Alors que ses derniers spectacles avaient requis beaucoup de travail et traitaient de sujets lourds, ʺFuckoffʺ se veut à l’opposé. «Quand j’ai commencé à écrire ʺFuckoffʺ, je ne me suis mis aucune pression, a raconté Maxim Martin. J’ai commencé à écrire en me disant: si c’est drôle, j’vais le mettre dans le show. Ce que les gens vont voir, c’est un gars qui est crissement bien dans sa peau et dans sa vie. Ça me fait du bien d’arriver sur scène avec un sourire. Pour moi, ce show-là aurait dû être ce que j’aurais dû faire il y a 20 ans.» 

C’est donc un Maxim Martin plus zen, sans rage, qui sera sur scène pour faire rire les spectateurs. 

Alors que quatre dates étaient prévues au calendrier, Maxim Martin a ajouté une représentation supplémentaire le 22 février à Amos. Les profits de ce spectacle seront remis au Centre de prévention du suicide. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média