Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

17 février 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

St-Eustache refait le coup aux Forestiers

Les Vikings remportent les quatre matchs consécutifs entre les deux équipes

Vikings St-Eustache - Forestiers Amos

©gracieuseté - Dany Germain

Les Vikings de St-Eustache termineront officiellement devant les Forestiers grâce à deux autres gains, cette fin de semaine.

MIDGET AAA - Faisant face à leur bête noire de la saison, les Forestiers d’Amos voient maintenant le 10e rang au classement général de la Ligue de hockey midget AAA du Québec leur glisser des mains, alors que les Vikings de St-Eustache ont balayé l’intégralité des quatre matchs de suite entre les deux clubs en remportant les deux derniers aux comptes de 7 à 4 (samedi) et 2 à 1 (dimanche).

Victorieux à deux reprises à Amos, la semaine dernière, les Vikings ont continué sur leur lancée à la maison pour distancer les Forestiers pour de bon au classement. Lors du premier duel, trois buts sans riposte des locaux ont brisé une égalité de 2 à 2 pour donner du momentum à la formation des Laurentides. Malgré deux buts des Abitibiens en troisième, les Vikings en ont fait de même pour sécuriser la victoire. 

Jakob-Dylan Flamand (7e but de la saison), Rock Lamoureux (8e), Jérémy Duhamel (8e) et Steven Fournier (16e) ont fait scintiller la lumière rouge chez les hommes de Guillaume Bisaillon. 

Le lendemain, seulement deux minutes et 37 secondes en fin de deuxième période auront suffi pour dicter l’allure de la rencontre alors que les trois filets du match ont été inscrits dans ce court laps de temps. Après avoir vu St-Eustache ouvrir la marque, Deyon House (4e) a assuré la réplique 12 secondes plus tard pour faire 1 à 1. Comme ç’a été le cas lors de la rencontre précédente, les unités spéciales des Forestiers leur ont joué des tours puisque les Vikings ont marqué le but de la victoire quelques instants plus tard pendant qu’ils étaient en avantage numérique. Malgré les 32 arrêts de Julien Létourneau, les Amossois ont été incapables de revenir dans la rencontre. 

«À chaque fois qu’on revenait de l’arrière, on n’a pas su jouer à égalité bien longtemps. Je trouvais que c’était plus difficile dans notre niveau d’énergie dans les dernières semaines, mais, honnêtement, je considère qu’on a joué deux bons matchs. On donne 35 et 33 lancers, mais il ne faudra pas qu’on donne sept buts rendus en séries éliminatoires… On est dans une passe où on trouve des façons de perdre, comme d’autres équipes réussissent à trouver des moyens de gagner», a lancé Guillaume Bisaillon sur la dernière fin de semaine de ses Forestiers. 

Proches, mais pas assez 

Ces deux revers des Forestiers viennent officiellement mettre un terme à leurs espoirs d’atteindre leurs deux principaux objectifs du début de saison, soit de terminer avec 18 victoires et parmi les dix premières équipes au classement général. Adevant deux victoires contre les Élites de Jonquière pour conclure le calendrier régulier, en fin de semaine prochaine au Saguenay, les Abitibiens seront à la porte de ces objectifs avec 17 gains et une possible 11e place, tout juste devant les Gaulois de St-Hyacinthe. 

Si ces deux marques étaient relativement ambitieuses pour l’équipe, Bisaillon n’est pas prêt de jeter cette saison aux poubelles quand il la regarde dans son entièreté. «Considérant les résultats des dernières années, on avait mis la barre haute, mais je ne cacherai pas qu’avec les pertes qu’on a eues cette saison, l’histoire aurait pu être différente. On n’a pas eu Nathan Darveau pendant presque deux mois avec sa blessure et son rappel (dans le junior majeur). C’est dommage qu’on n’ait pas atteint les objectifs, mais on s’est battus jusqu’à la fin et on pouvait y croire», affirme l'entraîneur-chef. 

Maintenant que la 10e place est mathématiquement hors de portée, les potentiels adversaires des Forestiers en première ronde des séries commencent à se préciser. Pour l’instant, le Blizzard du Séminaire St-François (4e) et les Estacades de Trois-Rivières (5e) sont les deux scénarios les plus plausibles, advenant une onzième place des Forestiers. Les Élites de Jonquière (6e) peuvent toujours se faufiler au classement, sans oublier le Rousseau-Royal de Laval-Montréal (3e) qui pourrait affronter Amos si ce dernier glisse à la 12e place. 

«Ça fait environ un mois et demi qu’on prend des notes sur nos adversaires potentiels, donc on continue à travailler là-dessus», indique le pilote. 

Alignement complet ? 

Ralentis par les blessures et de nombreux rappels depuis quelques semaines, les Forestiers pourraient enfin compter sur un alignement quasi complet pour leur dernier voyage du calendrier régulier, au Foyer des Loisirs de Jonquière. 

Excepté Zachaël Turgeon, tous les réguliers de l’équipe devraient être en uniforme pour la formation régionale, même le gardien Nathan Darveau qui, à moins d’un changement, pourrait rejoindre les Forestiers au Saguenay/Lac-Saint-Jean, samedi prochain. Les Tigres de Victoriaville devraient en savoir plus d’ici mardi ou mercredi, dépendamment de comment va se débrouiller le gardien Nikolas Hurtubise lors des entraînements. 

L’équipe voudra sûrement faire mieux lors du désavantage numérique, qui a connu un petit creux de vague en cédant à quatre reprises le week-end dernier, après avoir accordé seulement neuf buts en pareilles situations depuis le début de la saison (38 parties), avant de se présenter à l’Aréna Florian-Guindon de St-Eustache. 

«On ne sent pas qu’il y a une division entre les joueurs. Peu importe dans quelle sphère de la vie, la tendance est de se diviser lorsque ça va mal au lieu de se rassembler et être plus forts. Les gars se serrent les coudes et veulent s’en sortir», soutient Guillaume Bisaillon. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média