Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 février 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Guillaume Pineault animera le 23e Festival d’humour

Participant du Concours de la Relève en 2013

Guillaume Pineault - Festival Humour Abitibi-Témiscamingue

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Guillaume Pineault succède à Mathieu Cyr comme animateur et porte-parole du Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue.

ARTS DE LA SCÈNE - Guillaume Pineault prendra charge du rôle de porte-parole et d’animateur du 23e Festival d’humour de l’Abitibi-Témiscamingue, qui sera présenté principalement à Val-d'Or du 7 au 12 juillet 2020.

Participant du Concours de la Relève en 2013 et première partie de Jean-Marc Parent, deux ans plus tard, Pineault sera bien en selle pour son nouveau rôle puisqu’il connaît les particularités de la scène et du festival en général. Pour l’humoriste, qui est présentement en tournée pour son spectacle «Détour», la réponse à l’invitation était naturelle. 

«Mon gérant m’a appelé en me disant qu’il avait une bonne nouvelle pour moi. Je n’avais plus envie d’animer des spectacles dans des bars à Montréal, mais quand il m’a dit que ce serait à Val-d’Or, je lui ai demandé si ce n’était pas une farce! On était en tournage pour ‘’Coup de cochon’’ et on se fait beaucoup de pièges entre nous, donc quand j’ai su que c’était vrai, j’ai adoré et je lui ai répondu que je voulais le faire», a raconté Pineault au terme de la conférence de presse, tenue à La Cabane de Val-d'Or. 

Le président du festival, Robert-André Adam, se dit très enchanté par cette prise puisque l’expérience de Guillaume Pineault en sol valdorien sera utile pour l’occasion pour celui qu’il considère comme «un ami du festival». 

«On ne peut pas parler du Festival d’humour en le comparant à un autre à cause de ses particularités. On a besoin d’avoir quelqu’un qui l’a vécu. Pour nous, avoir un bon porte-parole, c’est quelqu’un qui peut dire «je sais c’est quoi». Tantôt, il disait qu’il sait c’est quoi, faire un numéro quand il pleut, quand il y a de la mouche, quand il fait chaud ou froid. Pour lui, ça va être facile de vendre l’événement, de le comprendre et de le partager», souligne M. Adam, qui n’a pas voulu donner de détails concernant la programmation, même sous la torture, pour reprendre ses mots.    

Nouveau partenaire principal 

Le comité organisateur du FHAT a également profité de la conférence de presse pour annoncer qu’il a conclu une entente avec la minière Agnico Eagle pour que celle-ci devienne le partenaire officiel de l’événement pour les cinq prochaines années. 

Succédant à Hydro-Québec, l'entreprise fondée dans la région et qui a un rayonnement à l’échelle de la planète donnera un coup de pouce et sécurisera la santé du festival à long terme. 

«Les partenaires sont essentiels, autant au niveau financier qu’au support logistique. Sans eux, le festival n’existerait pas et on n’a pas peur de le dire. On réussit à avoir un produit de qualité, mais la réalité est que ça coûte beaucoup d’argent. En plus du cachet des humoristes, on a une réalité géographique qui fait en sorte qu’on doit les transporter en avion ou par la route et il faut les héberger», indique Robert-André Adam. 

«On a à cœur de travailler avec les gens du milieu partout où on s’implique, spécialement en Abitibi. En tant qu’entreprise régionale, le dynamisme de nos communautés est un atout important qui nous permet d’attirer et de retenir nos employés. Nous aussi, nous avons un avantage à avoir des festivals qui marchent bien comme celui-ci», a déclaré le vice-président aux opérations Est-du-Canada pour Agnico Eagle, Daniel Paré.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média