Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

20 février 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

La CSLA souligne la persévérance scolaire

Chaque école a remis des honneurs aux gens qui aident les jeunes à continuer leurs études

Patrick-Yvon Papineau, Annie Vézina, Richard Mailloux

©Photo Le Citoyen – Marc-André Gemme

Patrick-Yvon Papineau en compagnie de son éducatrice, Annie Vézina, et du directeur du CFP, Richard Mailloux.

La direction de la Commission scolaire du Lac-Abitibi (CSLA) a profité de la Semaine de la persévérance scolaire pour honorer des individus qui œuvrent au sein de l’institution et qui contribuent à faire persévérer les élèves dans leur cheminement académique. 

«Ce gala offre une occasion unique de souligner l’engagement et la passion qui animent notre personnel, qui s’implique auprès de nos étudiants sur une base quotidienne», a affirmé le directeur des ressources humaines de la CSLA, Marco Fournier. 

Neuf prix ont été remis lors de la soirée, soit un par école et centre de formation. Les récipiendaires ont été sélectionnés par la direction de chaque école. Ce sont d’ailleurs les directeurs qui ont remis un certificat cadeau aux gagnants. 

Un jeune homme hors pair 

Le seul prix ayant été remis à un élève vient de la direction du CFP Lac-Abitibi. Le jeune Patrick-Yvon Papineau a reçu l’honneur des mains du directeur, Richard Mailloux. 

En août 2015, le CFP a fait l’acquisition de machines distributrices. La direction cherchait une personne responsable pour remplir les machines. Elle s’est tournée vers le service de cheminement particulier, continu et adapté (CPCA) pour recruter un élève qui aimerait accomplir cette tâche. Celle-ci a incombé à Patrick-Yvon, un jeune homme vivant avec une déficience intellectuelle, mais avec un grand cœur, qui est serviable et très travaillant. Depuis les quatre dernières années, Patrick-Yvon a mis beaucoup d’effort pour persévérer dans son rôle et progresser académiquement. 

Des enseignants passionnés 

Au Centre de formation générale Le Retour, la directrice Sylvie Lapierre a souligné l’importance de l’enseignant Mustapha Boukert au sein de son équipe. Aimé de tous les étudiants, celui-ci a certainement aidé plusieurs élèves à atteindre leur objectif de terminer leurs études. 

Bien qu’elle n’ait pas voulu accepter seule la reconnaissance, l’enseignante Suzanne Lapierre a reçu la nomination de sa directrice, Julie Paquet, pour l’école Boréale. Mme Lapierre a affirmé que c’est un travail d’équipe qui lui permet d’aider les élèves à persévérer. Elle a donc partagé son honneur avec son équipe de travail. 

La directrice du Royal-Roussilon de Macamic, Sylvie Wafer, a fait l’éloge d’un enseignant qui se démarque du lot. Gilles Parent enseigne non seulement la musique, les arts et l’anglais, mais organise de nombreuses activités qui font partie du quotidien de l’école. 

L’école du Maillon peut, pour sa part, compter sur une enseignante flamboyante et énergétique, qui adore organiser des activités sportives et athlétiques pour les élèves. Karine Poulin réussit à rassembler les élèves des trois pavillons de l’école et créer une ambiance familiale à travers les jeunes. 

Des professionnels inestimables 

Gilles Côté, directeur de l’école Dagenais, a remis son prix à l’orthopédagogue Véronique Binet pour son implication avec les élèves. Il affirme qu’elle ne compte pas ses heures et qu’elle réussit à créer un lien hors du commun avec les jeunes afin de les encourager à persévérer dans leurs études. 

Le Comité aide aux apprentissages de la Cité étudiante Polyno a reçu un prix de la part de Caroline Pépin, qui pour l’occasion représentait la directrice, Linda Gauthier. L’équipe qui forme ce comité a pour mandat de soutenir les élèves ayant besoin d’aide afin de les faire progresser dans leurs apprentissages. 

Des bénévoles et une employée de soutien 

L’école de L’Envol a tenu à remercier et souligner les efforts de son équipe de bénévoles, qui s’occupent chaque matin d’offrir des collations aux élèves afin qu’ils puissent travailler avec un ventre plein. Chapeauté par l’enseignante Stéphanie Roy, le service est offert aux élèves des deux écoles, soit L’Académie et Victor-Cormier. 

Le dernier prix a été remis par la directrice de l’école Bellefeuille, Marlaine Gagnon, à Marie-Ève Normandin-Laliberté, qui travaille au pavillon de Taschereau. Grâce à cette dernière, les élèves peuvent bénéficier d’une collation le matin. Elle a trouvé des commanditaires à travers la région pour financer l’initiative. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média