Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

24 février 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Éléonore perd 1,97 million d’onces d’or d’un seul coup

Newmont diminue de plus du tiers le potentiel de production de la mine jamésienne

goldcorp_eleonore_residus

©Goldcorp mine Éléonore

Même si son potentiel aurifère a diminué de manière importante et que certains analystes réduisent sa durée de vie, la mine Éléonore demeure encore un atout sur lequel Newmont compte miser.

Il n’aura suffi que d’un trait de crayon à la haute direction de Newmont Corporation pour rayer d’un seul coup 1,97 million d’onces d’or aux réserves minérales de la mine Éléonore, soit l’équivalent d’une valeur d’un peu moins de 3,3 milliards $ US.

Le 13 février, Newmont, propriétaire d’Éléonore depuis avril 2019, lorsqu’elle a fusionné avec Goldcorp, a publié une mise à jour des réserves et des ressources minérales de l’ensemble des mines qu’elle opère à travers le monde.

Pour la mine de Jamésie, le couperet a fait très mal: les réserves (le minerai exploitable de manière rentable) ont dégringolé de 1,97 millions d’onces d’or, passant de 3,25 millions d’onces, selon les évaluations publiées dans un rapport technique daté du 30 novembre 2018, à 1,28 million d’onces au 31 décembre 2019. Cela représente une baisse de 60,6 %. Du côté des ressources, toutes catégories confondues, celles-ci sont passées de 2 millions à 990 000 onces d’or, soit une réduction de 1,1 million d’onces (-55 %).

Il faut cependant garder à l’esprit que les données publiées par Goldcorp à l’automne 2018 représentaient déjà une révision à la baisse d’Éléonore. En tendant compte des chiffres du 30 juin 2017 (et qui sont ceux encore affichés sur le site internet de Newmont), les réserves auraient plutôt diminué de 2,52 millions d’onces d’or (-66,3 %), alors qu’elles étaient de 3,80 millions d’onces. Quant aux ressources, celles-ci auraient alors chuté de 70,3 %, alors qu’elles totalisaient 3,33 millions d’onces en juin 2017.

Plusieurs contraintes

Interrogé par La Presse sur le sujet, le professeur Michel Jébrak, cotitulaire de la Chaire en entrepreneuriat minier UQAT-UQAM, a expliqué que cette modification majeure serait principalement imputable à la méthode d’exploitation qu’avait choisie Goldcorp pour extraire le minerai d’Éléonore.

«Il faut que le minerai puisse supporter des coûts d’exploitation élevés. Le fait que Goldcorp n’ait pas été capable de produire ce qui était prévu démontre que les réserves avaient été surestimées, compte tenu de la méthode de production», a exposé le chercheur.

À cela s’ajoutent des contraintes imprévues liées à la nature instable de certaines zones minéralisées. Comme elles ne peuvent donc plus être exploitées à l’heure actuelle, l’or qu’elles contiennent a donc dû être retiré des calculs.

Durée de vie à la baisse

La révision se traduira aussi par une possible diminution de la durée de vie d’Éléonore. Lorsqu’elle est entrée en production commerciale, en 2015, la mine jamésienne devait demeurer en opération jusqu’en 2030. Si la production annuelle se maintient à 350 000 onces d’or, certains analystes prévoient que la mine pourrait conclure ses activités dès 2026.

La confiance demeure

Mais avant d’en arriver là, de nouvelles ressources pourraient être découvertes grâce à des travaux d’exploration et converties en réserves. Newmont mise d’ailleurs beaucoup sur le projet Cheechoo de Ressources Sirios, adjacent à la propriété Éléonore. En décembre 2019, après sept ans de travail, Sirios a publié un tout premier estimé laissant planer la possibilité d’exploiter jusqu’à 1,6 million d’onces d’or de son projet. Moins de deux mois auparavant, Newmont avait réinvesti dans la société junior, faisant grimper sa participation dans son capital-actions de 15,9 à 19,9 %.

Et avec un prix de l’or qui atteignait 1660,47 $ US l’once au 21 février, Éléonore demeure encore un atout sur lequel Newmont compte miser.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média