Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

25 février 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Arsenault et Rouleau s’approchent d’un retour

Les Huskies en contrôle de leur destinée

Huskies Rouyn-Noranda Voltigeurs Drummondville

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Alors que le dernier droit de la saison des Huskies s’amorce, la formation dirigée par Mario Pouliot contrôle sa destinée alors qu’ils affronteront plusieurs adversaires directs. Et la meute pourrait bien compter sur quelques renforts.

«Alexis Arsenault et William Rouleau devraient être en mesure de pratiquer cette semaine. C’est encore incertain, mais il se rapproche. Thomas Belzile, qu’on pensait avoir perdu pour le reste de la saison, est aussi retourné sur la patinoire», a révélé le pilote des Huskies, Mario Pouliot.

Les retours de Rouleau et Arsenault pourraient faire le plus grand bien à la formation rouynorandienne. «On s’est bien débrouillé jusqu’à maintenant. Il faut que je lève mon chapeau à Samuel Régis. Non seulement il a eu beaucoup de temps de jeu, mais il a continué d’être physique et d’être bon avec la rondelle. On a aussi appris à connaître Zachary Cardinal beaucoup plus rapidement. On n’avait pas le choix de le lancer comme ça dans la mêlée et il a pris confiance. Il nous a permis aussi de lui faire confiance», a fait valoir l’entraîneur.

Haché change position

Olivier-Luc Haché dira maintenant au revoir à sa position à l’attaque alors qu’il évoluera, pour le reste de la saison, en défensive. «On va y aller comme ça. J’ai toujours aimé utilisé 11 attaquants et 7 défenseurs et je trouve que c’est comme ça qu’on est une meilleure formation», a expliqué Mario Pouliot.

«Les blessures nous ont forcé à trouver des solutions à l’interne. De rappeler des joueurs, c’est toujours complexe et il faut aussi faire attention au nombre de matchs qu’on leur donne. On a dû s’ajuster à l’entraînement aussi pour continuer de s’améliorer. J’ai sincèrement aimé ce qu’Olivier-Luc a fait durant cette séquence», a-t-il ajouté.

Attaque en panne?

La meute a été blanchi plus souvent qu’à son tour depuis la fin de la période des transactions. «Le jeu est plus serré à ce temps-ci de l’année, mais on a décoché plus de tirs depuis les Fêtes. Si on n’avait pas de chances, je serai plus inquiet, mais on en a. On doit être meilleur autour du filet, mais on manque aussi beaucoup d’occasions», a exposé l’entraîneur.

Pour lui, il faut que son équipe épaule son franc-tireur Alex Beaucage, auteur de 36 buts jusqu’à maintenant. «On ne peut pas juste mettre ça sur les épaules d’Alex. Côté, Marleau, Gagnon, Miller, tout le monde doit en donner plus», a-t-il évoqué.

L’arrivée de Shaun Miller à la pointe sur l’avantage numérique a aussi eu une répercussion positive sur l’efficacité de l’équipe dans cette facette. «Je le trouve vraiment excellent. On doit encore apporter des ajustements. De l’autre côté, notre désavantage numérique a gagné en confiance. Depuis trois semaines, on maintient une efficacité supérieure à 90%», a-t-il souligné.

Une destinée à saisir

D’ici la fin de la saison, la meute affrontera à 9 reprises des formations avec lesquelles ils luttent pour l’avantage de la glace, soit Victoriaville (2), Shawinigan (2), Gatineau (2), Val-d’Or, Drummondville et Blainville-Boisbriand. À cela s’ajoute deux matchs contre le Phoenix de Sherbrooke.

«On contrôle notre destin. Ce sont toutes des équipes avec lesquelles on lutte», a signalé Mario Pouliot.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média