Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

26 février 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Le taux de diplomation dégringole à la CSLA

Près d’un élève sur deux n’a pas obtenu son diplôme d’études secondaires en 2019

Étudiants

©Photo archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Alors que l’année 2018-2019 a été relativement bonne pour la direction de la Commission scolaire du Lac-Abitibi (CSLA), un nuage noir est venu assombrir le portrait: seulement 55 % des élèves ont réussi à obtenir leur diplôme d’études secondaires (DES).

En général, le bilan de l’année déposé par la direction la CSLA est positif. Le nombre de groupes de maternelle 4 ans est passé de 9 à 11 en l’espace d’un an. «On a mis beaucoup l’accent sur le dépistage en orthophonie pour les élèves qui sont à la maternelle 5 ans», a expliqué la directrice générale de la CSLA, Isabelle Godbout. 

Outre les avancées au niveau de la maternelle, la CSLA a continué avec son Plan d'engagement vers la réussite (PEVR) avec, entre autres, des formations pour les enseignants. «On a une particularité de plus en plus importante au niveau des enseignants qui arrivent en cours d’année en suppléance, a indiqué Mme Godbout. On veut que ces gens-là reçoivent également du soutien au niveau de la formation continue.» 

Taux de diplomation toujours à la baisse 

Un problème récurrent auquel la direction de la CSLA fait face depuis plusieurs années est le taux de diplomation. L’année 2018-2019 a été particulièrement difficile à cet égard avec un taux de diplomation de seulement 55,1 %. Il s’agit d’une baisse importante par rapport à l’année d’avant, qui gardait le cap des cinq années précédentes avec un taux variant autour de 70 %. 

C’est surtout au niveau des garçons que les écoles éprouvent des difficultés. Pour la cohorte ayant débuté en 2014-2015 [donc graduée en 2018-2019], seulement 37,1 % des garçons ont obtenu leur DES, soit une baisse de près de 20 % par rapport à l’année précédente. Au niveau des filles, on observe également une baisse du taux de diplomation, mais moins importante avec 63,6 % des filles qui ont gradué en 2018-2019 versus un taux de 74,5 % l’année d’avant. 

Bonne nouvelle au niveau du décrochage des programmes de DEP, ASP et AEP. Alors que le taux de décrochage pour ces programmes avait toujours été relativement bas, en 2018-2019 il a été nul. 

Apprenti spécialisé 

«L’année dernière, on a complété notre première cohorte au niveau du programme d’apprenti spécialisé, tandis que notre deuxième cohorte devrait graduer au printemps, a signalé Isabelle Godbout. Le programme s’est avéré un réel succès.» 

Rappelons que ce programme, mis en place pour la première fois en 2017, cible les jeunes qui démontrent des risques de décrochage. En modifiant la manière d’enseigner à ces jeunes, la CSLA a réussi à trouver le moyen de les motiver et de les convaincre de terminer leurs études. Le programme est axé sur des cours pratiques avec le strict minimum de théorie requise pour obtenir le diplôme. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média