Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 février 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Faire vivre son amour de la région par le conte

Julie Renault et Frédérik Fournier lance «Cor à contes»

AB-CorAcontes

©Photo gracieuseté

Le livre «Cor à contes» est disponible en librairie depuis le 18 février. Deux lancements sont prévus en région les 5 et 6 mars.

En librairie depuis le 18 février, le recueil de contes «Cor à contes» a permis à Julie Renault et Frédérik Fournier de garder contact avec l’Abitibi-Témiscamingue. Ayant quitté la région pour leurs études, ils avaient envie de garder le contact avec leur région natale. 

L’écriture du recueil a d’abord commencé par une production théâtrale.Les deux auteurs, Julie Renault et Frédérik Fournier, voulaient démontrer leur grand attachement à la région de l’Abitibi-Témiscamingue et ils ont eu envie de faire un projet à propos de celle-ci. Leur projet théâtral les a menés à écrire une histoire pour chaque MRC de la région. Cela a donné lieu à deux tournées en 2018 et 2019 pour aller à la rencontre des gens dans les plus petits villages et jouer à d’autres endroits que les scènes des salles de spectacle. 

«Lors d’une représentation à la Maison Dumoulin, nous avons été approchés par les Éditions du Quartz afin de créer un livre avec notre pièce. Nous étions contents de cette proposition. Nous avons dû travailler pour transformer l’œuvre théâtrale en œuvre littéraire», a raconté Julie Renault. 

Le défi 

Pour les deux auteurs, passer du théâtre à l’écrit était un défi de passer de taille. Accompagnés par Marie Noëlle Blais des Éditions du Quartz, ils ont retravaillé certaines tournures de phrases et certains gags qui passaient bien à l’oral, mais moins bien à l’écrit. 

«On est habitué d’écrire pour la scène, donc d’avoir un résultat oral qui sera joué par une interprétation. La différence, c’est qu’il n’y a pas d’interprète aux textes. Les mots passent directement du papier aux lecteurs», a expliqué Julie Renault. 

«On part d’éléments plus concrets et l’on s’en va dans l’imaginaire» - Julie Renault 

Thématique régionale 

Les deux auteurs se sont inspirés des gens qui les ont touchés, du territoire ou de l’actualité. 

«Nous sommes sensibilisés à l’environnement, à la façon dont on exploite nos ressources qui va parfois au détriment de la nature ou même de notre propre bien-être. On part d’éléments plus concrets et l’on s’en va dans l’imaginaire. On parle de la nature qui reprend le dessus sur l’humain», a relaté Mme Renault. 

À titre d’exemple, Julie Renault a résumé un conte futuriste à propos de Malartic. «Dans le conte, la mine s’est tellement développée que les gens habitent dans les galeries. Les gens sont devenus un peuple souterrain. La grand-mère d’un des personnages veut sortir dehors et l’on va voir s’il existe encore un monde extérieur», a-t-elle raconté. 

Lancements multiples 

Le livre «Cor à contes» est disponible en librairie depuis le 18 février. Deux lancements auront lieu en région soit le 5 mars au Bar-Librairie Livresse à Rouyn-Noranda et le 6 mars à la Bibliothèque La Bouquine. Un troisième lancement est également organisé à Montréal le 12 mars au Café Reine Garçonne. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média