Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

04 mars 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Les taux de réussite en français et en mathématiques ont diminué

La CSRN a déjà mis des mesures en place pour redresser la situation

AB-EchecsCSRN

©Photo depositphotos/monkeybusiness

La CSRN a mis en place un comité pédagogique pour offrir plus de support aux élèves afin qu’ils réussissent les épreuves de français et de mathématiques.

Dans le rapport annuel 2018-2019 de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda (CSRN), il est possible de constater un écart de près de 10 points de pourcentage du taux de réussite des élèves de secondaire 5 à l’épreuve d’écriture et une chute d’un peu plus de 13 point de pourcentage à l’épreuve de mathématiques de secondaire 4. 

Selon le rapport produit par la CSRN, la cohorte de 2018-2019 a réussi le volet écriture de l’épreuve unique de français de 5e secondaire à 78,8%. Il s’agit d’une diminution de près de 10% avec la cohorte de référence qui a gradué en 2015 où 88,7% de cette cohorte avait réussi l’épreuve. 

«L’épreuve unique de français est réalisée par l’ensemble des élèves de 5e secondaire à travers le Québec. Le taux de réussite tient compte, entre autres, des élèves ne sont pas venus la faire et qu’ils ont obtenu la note de zéro. Une deuxième lecture est faite à la suite des reprises d’examen en juillet», a expliqué la directrice des Services éducatifs de la CSRN, Anne-Frédérique Karsenti. 

L’épreuve unique de français est un examen qui relève du ministère de l’Éducation. Lorsque les examens sont terminés, ils sont acheminés à Québec où ils sont corrigés par des correcteurs.  

«Dans certaines commissions scolaires, l’année entière est consacrée à la préparation en vue de l’examen du Ministère. Cela fait en sorte que les résultats sont plus élevés. À la CSRN, nous avons fait le choix de respecter le programme de formation de l’école québécoise et ainsi développer la culture générale de nos élèves. En parallèle, nous faisons des activités pour les préparer. Mais nous ne faisons pas que les préparer pour cet examen», a tenu à préciser le directeur général de la CSRN Yves Bédard. 

«On a insisté auprès de notre personnel et les directions pour qu’ils enseignent le programme pour permettre d’enseigner une diversité de choses. Ils sont mieux préparés pour aller au collégial par la suite que s’ils ne font que se préparer à l’examen», a insisté Anne-Frédérique Karsenti. 

«On va essayer de tout faire pour que nos élèves réussissent» - Anne-Frédérique Karsenti 

Même phénomène en mathématiques 

Les résultats en mathématiques publiés dans le rapport annuel de la CSRN sont ceux de la 4e secondaire de la séquence Culture, société et technique. La cohorte de 2016 avait passé l’examen ministériel à 82,4% alors que seulement 69,2% de la cohorte de 2018-2019 ont réussi l’examen. Ces résultats ont surpris le directeur général de la CSRN. Mme Karsenti a souligné que de nombreux facteurs expliquer la situation.  

Elle a souligné que la CSRN était en mesure de comparer le résultat des élèves lors des examens avec son enseignant et ceux à l’examen du ministère. Cela permet de faire d’émettre des hypothèses sur ce qui s’est produit. «On va essayer de tout faire pour que nos élèves réussissent», a-t-elle rappelé. 

Pédogogie au secondaire 

Depuis le début de l’année scolaire 2019-2020, la CSRN a mis sur pied une nouvelle table pédagogique pour le secondaire où les directions, les conseillers pédagogiques et les enseignants partagent pour mettre en place des mesures pour aider les élèves et favoriser la réussite de ceux-ci. Les problématiques soulevées en français et en mathématiques sont des enjeux qui y sont régulièrement discutés. 

La question de la gestion du stress est également analysée. «Nous savons que la semaine des examens apporte beaucoup de stress pour certains élèves. Mme Karsenti tente de trouver des solutions pour amoindrir ce stress. Nous voulons leur faire comprendre que les examens sont importants, mais nous voulons les aider à relativiser les choses», a dit Yves Bédard. 

Tendance mondiale 

La diminution des résultats obtenus en mathématiques et en science n’est pas un phénomène qui est exclusif à la CSRN ou à la région de l’Abitibi-Témiscamingue. L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publie sur une base annuelle son Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA). 

«Le PISA analyse les résultats en mathématiques et sciences des élèves partout dans le monde. En ce moment, et ce partout sur la planète, il y a une diminution des résultats en mathématiques et en sciences. De nombreux chercheurs se penchent sur le phénomène pour comprendre cette baisse», a fait savoir Yves Bédard. 

Commentaires

13 mars 2020

François Gyina

''Le taux de réussite en français et en mathématiques ont diminué'' ou ''a diminué'' ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média