Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 mars 2020

Pierre-Olivier Poulin - popoulin@lexismedia.ca

Le Rousseau-Royal complète le travail contre les Forestiers

Une pénalité pour trop d’hommes fait la différence

Forestiers Amos - Rousseau-Royal Laval-Montréal

©Pierre-Olivier Poulin - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le Rousseau-Royal a pris les devants 3-2 sur un tir de la pointe de Salvatore Bucaro pendant que les Forestiers tentaient d'écouler un jeu de puissance

MIDGET AAA - En retard 0-2 dans leur série contre le Rousseau-Royal de Laval-Montréal, les Forestiers d’Amos ont tout tenté pour rester en vie et forcer une quatrième partie, mais une pénalité pour trop d’hommes sur la glace aura coulé les Amossois, qui voient leur parcours éliminatoire se terminer en trois parties, jeudi soir, au Complexe sportif Desjardins.

Un malentendu au banc des locaux aura été le coup final de la 30e saison des Forestiers alors que le Rousseau-Royal a inscrit le but gagnant par l’entremise du deuxième du match de Salvatore Bucaro (1,2) avec un peu plus de 5 minutes à faire à la troisième période. Posté à la gauche de Darveau, l’espoir de l’Océanic de Rimouski a trompé la vigilance du cerbère dès le début du jeu de puissance.

Tentant par tous les moyens d’éviter le couperet, le temps aura manqué pour les hommes de Guillaume Bisaillon, qui auront maintenant comme tâche de se préparer pour la Coupe Dodge.

«C’est certain que c’est décevant. On avait demandé aux gars de ne pas avoir de regrets et je ne pense pas que c’est le cas avec la façon dont on a joué en général», estime le pilote des Forestiers, Guillaume Bisaillon.

«Je n’ai pas encore regardé la reprise, mais je ne sais pas ce qui s’est passé. Peut-être un manque de communication. C’est plate, mais la partie s’est jouée avant également. On a eu des chances sur le jeu de puissance et on n’a pas marqué. L’autre équipe a été plus opportuniste que nous», lance toutefois ce dernier.

Une défaite encore plus crève-cœur pour les Abitibiens alors que ceux-ci pensaient avoir pris les devants 3-2 en troisième période, mais une déviation avec un bâton trop élevé à empêcher les Amossois de prendre les devants.

Les locaux avaient pris les devants tôt dans le duel quand un tir d’Émile St-Pierre (1) a surpris le gardien Olivier Ciarlo pour ouvrir la marque.

Malgré un bon engagement médian, les Forestiers ont quand même retraité au vestiaire en retard d’un but avec les filets d’Arden Mouradian (1) en plus du premier de la rencontre de Bucaro, inscrit avec 27 secondes à écouler à la période. Steven Fournier s'est chargé de réveiller la foule en troisième période avec un bon tir dans la partie supérieure.

Un groupe spécial

Dirigeant sa deuxième saison avec la structure régionale, Bisaillon ne passe pas par quatre chemins pour parler de son groupe de joueurs.

En plus de voir l’organisation progresser petit à petit au niveau des résultats, il a pu constater les dividendes avec un groupe plus âgé, comparativement à sa première saison, tout en donnant le crédit au Rousseau-Royal.

«C’est une équipe qui travaille beaucoup. Aucun de leurs joueurs n’a terminé dans les 10 meilleurs pointeurs de la ligue, mais ils travaillent tous pour un but commun. En général, je crois qu’on a réussi à égaler leur niveau d’intensité et chaque match a viré à pas grand-chose. Je pense qu’ils ont mieux capitalisé sur leurs chances de marquer», explique Bisaillon.

«Ce ne sont pas des choses qui s’expliquent. Juste de la façon dont mes gars se tiennent ensemble. C’est un groupe mature où on peut avoir du plaisir et des discussions plus sérieuses avec eux. Je ne peux pas nommer une chose en particulier, mais tout le monde ensemble, c’était spécial», ne cache pas l'instructeur.

Amos profitera maintenant de quelques jours de congé avant de reprendre l’action pour les championnats provinciaux de la Coupe Dodge, qui aura lieu de 15 au 19 avril au Foyer des Loisirs de Jonquière. Il est encore trop tôt pour savoir l’identité du premier adversaire des Forestiers, qui devront attendre d’autres résultats des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari.

«Il va y avoir une cassure entre les séries et la Coupe Dodge. Ce sont les joueurs qui veulent avoir une carrière dans le hockey. Chaque fois que tu es sur la glace, de jouer devant des gens ou de te faire remarquer, tu n’as pas le choix de jouer. On va trouver un moyen de les motiver. On a un groupe mature et j’ai confiance en celui-ci», n'hésite pas à dire Bisaillon.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média