Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

05 mars 2020

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Toujours aussi politisée et féministe

Françoise David de passage en région

Francoise David

©Photo tirée de Facebook

Françoise David sera de passage à Ville-Marie, Rouyn-Noranda, Amos et La Sarre.  

La militante politique et féministe Françoise David est de passage en Abitibi-Témiscamingue pour quelques jours afin de s’entretenir avec la population, mais surtout avec les femmes de la région.

Invitée par la députée de Québec Solidaire Émilise Lessard-Therrien, la vice-présidente du Mouvement Démocratie Nouvelle Françoise David débutera sa tournée au Témiscamingue le jeudi 5 mars pour un 5 à 7 pendant lequel elle discutera du projet de Loi 39 sur la réforme du mode de scrutin. 

«Je vais discuter de comment, au Québec, dans un proche avenir, on pourrait être invité à voter suite au projet de Loi 39, a fait comprendre Mme David. Je vais tenter d’expliquer aux gens ce qu’est la réforme et surtout pourquoi on la fait.» 

La raison principale de cette réforme, selon elle, est en lien avec les résultats électoraux des dernières élections. «On constate que le nombre de députés qu’il y a à l’Assemblée nationale ne correspond pas au nombre de voix que leur parti a obtenu, a expliqué Mme David. L’exemple de la CAQ est frappant, le gouvernement compte 59 % des députés, mais n’a obtenu que 37 % des voix. Autrement dit, il y a 40 % des députés qui représentent 60 % des voix.» 

Elle soutient que quelque chose dans le système de scrutin actuel ne fonctionne pas et fait la comparaison avec d’autres pays qui ont adopté un mode de scrutin proportionnel. 

«C’est une autre manière d’inciter à aller voter, a-t-elle affirmé. Si l’on prend l’exemple de l’ouest de l’île de Montréal qui a historiquement élu des députés libéraux, on peut comprendre que les gens qui veulent voter autrement soient découragés de se rendre aux urnes. Avec un mode de scrutin proportionnel, leur voix aurait plus de poids dans les résultats.» 

Tournée féministe 

Françoise David va surtout profiter de son voyage en Abitibi pour aller discuter dans les Centres de femmes de Rouyn-Noranda, La Sarre et Amos. Son passage coïncide d’ailleurs avec la Journée des droits des femmes qui aura lieu le 8 mars prochain. 

«Ce qu’on m’a demandé, c’est de parler des défis qui attendent les femmes et les féministes en 2020, a-t-elle relaté. Je vais donc évidemment revenir sur la question des violences faites aux femmes parce que je pense que c’est incontournable depuis le mouvement #moiaussi. Les médias parlent encore fréquemment de violence conjugale, notamment sur la question des agressions sexuelles. Je vais donc poser la question à savoir comment on peut aller plus loin pour enfin en finir avec toutes ces violences.» 

Elle parlera également des inégalités sociales entre les femmes. Malgré un contexte de plein emploi au Québec, certaines femmes, dont celles issues de minorités visibles, vivent encore des inégalités par rapport à d’autres femmes. 

«Je vais brièvement parler d’environnement parce que ça nous pose un nouveau défi comme féministe, a raconté Mme David. On a maintenant des jeunes femmes qui nous disent qu’elles n’auront pas d’enfants parce qu’elles n’ont pas d’avenir à leur offrir. Pour une femme comme moi, c’est terrible d’entendre ça. Je pense donc qu’on a une énorme responsabilité à prendre.» 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média