Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

08 mars 2020

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Samuel Régis: apprendre d’un Noah Dobson

Les blessures en défensive ont amené le défenseur à être utilisé à toutes les sauces

Samuel Regis

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le défenseur de 18 ans Samuel Régis a vu son temps de jeu exploser avec les nombreux blessés en défensive chez les Huskies.

Avec les blessures au capitaine des Huskies Alexis Arsenault et à Thomas Belzile, le défenseur Samuel Régis a vu son temps de jeu exploser. Les leçons apprises l’an dernier lui ont servi durant l'absence d'Arsenault.

«Sincèrement, je suis surpris de voir comment je me suis senti physiquement. Je trouve que ça vraiment bien été. Ce qui a été le plus difficile, ce fut l’aspect mental», a-t-il confié. 

Il faut dire que le défenseur arborant le numéro 6 a déjà vécu une situation semblable. Durant le tournoi de la Coupe Memorial, il était un des défenseurs les plus utilisés de la meute, aux côtés d’un certain Noah Dobson.

«Jouer avec lui, ç’a été tellement bénéfique pour moi! C’était un bon modèle. En fait, je ne pouvais pas avoir meilleur que ça» - Samuel Régis

«Le côtoyer, ça m’a aidé à savoir comment gérer ma game et le temps de jeu qu’on me donne. Je sais un peu plus quand rester passif pour économiser mes forces et quand appuyer l’attaque», a-t-il expliqué. 

Un contexte différent 

La meute a connu énormément de succès la dernière saison. À sa deuxième saison dans la LHJMQ, Samuel Régis continue de progresser, mais dans un contexte complètement différent. 

«Ce qui ne change pas, c’est qu’on arrive encore à l’aréna avec la volonté de gagner. Ça n’arrive pas aussi souvent que l’an dernier, mais, en bout de ligne, l’important, c’est de jouer un bon match, de bien exécuter et de jouer dans l’identité des Huskies. Si on fait ça, on a de bonnes chances de gagner. Sinon, on continue d’apprendre et de prendre de l’expérience», a-t-il exposé. 

Certaines leçons peuvent sortir de la défaite. «Quand tu gagnes souvent, ça peut devenir peut-être un peu plus facile de te sortir de ta game en raison de la frustration. On apprend toujours autant de la victoire que de la défaite», a-t-il soutenu. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média