Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

11 mars 2020

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Un BAPE en 2020 pour Falco?

La Société veut tout mettre en place pour que ça se produise

AB-VMVP-Falco

©Photo Ressources Falco

Falco croit qu’il serait possible de tenir des audiences du BAPE sur le projet Horne 5 dès cet automne à Rouyn-Noranda sur le projet Horne 5.

Au cours de ses deux dernières années à Rouyn-Noranda, Ressources Falco s’est principalement concentrée sur l’obtention des permis nécessaires au développement du projet Horne 5. Pour 2020, la société veut poursuivre son travail et même commencer le processus de consultation du BAPE.

Le président et chef de la direction de Falco, Luc Lessard, a tenu à rappeler que le développement minier prend plus de temps que cela n’y paraît. La complexité technique des projets, les études environnementales nécessaires pour l’obtention de permis et la recherche de financement sont tous des facteurs qui expliquent les délais rencontrés au projet Horne 5.

«Plusieurs personnes pensent encore que ça ne prend que cinq ans pour développer un projet, mais c’est fini ce temps-là. Aujourd’hui, la référence est de 10 à 15 ans entre le premier trou de forage et la première brique d’or. Notre projet ne sera pas tellement différent. On croit qu’on pourrait être en production commerciale fin 2024, début 2025», a indiqué M. Lessard.

Demandes de permis

Au cours des deux dernières années, Falco a surtout concentré ses efforts pour obtenir les permis et les autorisations qui lui permettront de préparer le développement du projet.

«L’étude d’impacts sur l’environnement est déposée depuis la fin de 2018, mais des documents complémentaires ont été demandés par le gouvernement. En raison de l’envergure du projet, il était normal qu’on reçoive une liste de questionnements. Pour y répondre, nous avons pris le temps de faire des analyses techniques plus approfondies. Cela nous a pris l’année 2019 pour couvrir tout ça. Les documents demandés seront soumis prochainement», a expliqué Luc Lessard.

Dans cette optique, le PDG de Falco croit de manière réaliste que les consultations du BAPE pourraient commencer dès cet automne à Rouyn-Noranda. «Nous avons déjà fait plusieurs rencontres avec les citoyens et elles se sont bien déroulées», a-t-il assuré.

«Aujourd’hui, la référence est de 10 à 15 ans entre le premier trou de forage et la première brique d’or» - Luc Lessard

Les discussions se poursuivent

Avant de pouvoir commencer son projet, Falco doit encore s’entendre avec son principal voisin. À cet égard, M. Lessard a fait savoir que les discussions vont bien.

«Il y a plusieurs éléments sur lesquels nous devons rassurer notre principal voisin. Étant donné que c’est un gisement de proximité, il faut s’assurer de la stabilité des piliers de surface. Nous sommes présentement sur le terrain pour faire les vérifications techniques. Dans les prochains mois, les travaux seront complétés», a-t-il affirmé.

Falco désire également commencer le dénoyage des galeries de l’ancienne mine Quémont à la fin de l’année 2020 ou au début de 2021. «On doit s’assurer que le protocole ne met pas à risque les opérations de notre voisin. Nous travaillons ensemble sur des aspects techniques et la gestion du risque», a-t-il ajouté.

L’opération de dénoyage devrait prendre de six à neuf mois et nécessiter des investissements de plus de 100 M $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média