Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

18 mars 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

«C’est comme un rêve d’être à La Voix»

Janicka chante depuis son enfance à Amos

Janicka Alie-Thivierge La Voix

©gracieuseté OSA Images/TVA

Janicka Alie-Thivierge a interprété «Solitude» de Lulu Hughes aux Auditions à l'aveugle de La Voix.

Elle a quitté l’Abitibi à l’âge de 6 ans, mais c’est ici que Janicka Alie-Thivierge a découvert son talent pour le chant… qui l’a conduite jusqu’à La Voix.

La chanteuse de 18 ans a été choisie lors des dernières auditions à l’aveugle, présentées le 8 mars à TVA. «J’ai essayé plusieurs fois de faire La Voix. Cette année, je n’étais pas censée le faire. Ça ne me tentait pas d’essayer une nouvelle fois. En pratiquant avec mon groupe (Wild Sisters Band), j’ai entendu une chanson, et ma mère et moi, on s’est dit : on y va? On est allées parce que j’avais la chanson pour, et ç’a marché dette fois-ci», raconte la jeune femme qui habite maintenant à Saint-Jérôme avec sa famille et qui garde cette chanson pour le moment opportun.

Cette fois-ci était donc la bonne. Janicka a passé à travers la préaudition, la première entrevue, le call back, la seconde entrevue… puis s’est présentée à l’audition à l’aveugle. Elle interprétait la chanson Solitude de Lulu Hughes avec beaucoup d’intensité quand Cœur de Pirate s’est retournée pour la choisir (revoyez son audition ici).

«Je suis une chanteuse de blues et il n’y a pas beaucoup de chansons blues en français pour les femmes. Ma professeure de chant et moi, nous sommes tombées en amour avec cette chanson. J’étais vraiment contente juste d’avoir été choisie pour les auditions à l’aveugle. C’était déjà quelque chose de gros pour moi. Je n’étais pas particulièrement nerveuse, parce que ça ne me dérangeait pas vraiment que quelqu’un se retourne ou pas. J’étais d’abord là pour chanter et que le Québec sache que j’existe, entre guillemets», fait-elle valoir.

Un rêve

Maintenant qu’elle a été choisie, Janicka Alie-Thivierge a bien l’intention de vivre à fond l’aventure de La Voix.

«C’est vraiment quelque chose. C’est comme un rêve d’être à La Voix. On passe du temps avec nos coachs et avec les autres candidats, on crée des liens et on chante beaucoup. Mon objectif, c’est d’aller le plus loin possible. Je n’aurais pas choisi naturellement Cœur de Pirate comme coach, mais finalement je suis contente d’être dans son équipe. Je pense qu’elle peut m’apporter quelque chose de différent dans ma façon de chanter. J’ai une voix puissante et elle veut m’aider à aller chercher plus de douceur, plus de simplicité», explique celle qui devra maintenant survivre au duel qui l’opposera à un autre membre de son équipe (il est possible que celui-ci ait lieu ce dimanche à 19h30).

«Mon but, c’était de pouvoir chanter et me produire sur cette scène pour aller chercher beaucoup de visibilité» - Janicka Alie-Thivierge

De famille

Janicka Alie-Thivierge a quitté Amos il y a déjà plusieurs années, mais elle y revient chaque année pour voir de la famille avec ses parents, Daniel Alie et Julie Thivierge, ainsi que ses deux grandes sœurs Jenny-Lee et Jessika. C’est d’ailleurs ici qu’elle a découvert sa voix… et sa voie.

«C’est là que j’ai commencé à faire de la musique, que j’ai su que je voulais devenir chanteuse et que j’ai su que j’étais bonne pour chanter. Du côté de ma mère, tout le monde joue de la musique, et j’ai décidé à un moment donné que j’allais chanter. On a découvert que je chantais bien et que j’avais de l’oreille. J’ai toujours chanté par la suite. Nous sommes déménagés à Laval, où j’ai fait du violon classique, mais maintenant je suis meilleure pour jouer à l’oreille et faire plus des rigodons que du classique. Puis, à Saint-Jérôme, j’ai fait partie de l’harmonie où j’ai joué de la clarinette et du saxophone. Je joue aussi du piano par moi-même», raconte-t-elle.

Et depuis quatre ans, elle suit des cours de chant. Elle poursuit également des études en chant populaire au Cégep Lionel-Groulx. Disons que ça lui fait plusieurs cordes à son arc pour la suite.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média