Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 mars 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Nouvel honneur international pour Denise Filion

Un Prix Leonardo Da Vinci pour l'artiste-peintre

Denise Filion

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Denise Filion pose avec son tableau Horse, qui lui a permis de remporter un Prix international Leonardo Da Vinci, qu’elle tient dans ses mains.

Récipiendaire d’un prix Michelangelo en 2015, puis Jules César en 2018, voici que l’artiste-peintre Denise Filion a remporté l’un des Prix internationaux Leonardo Da Vinci, remis le 25 janvier à Florence, en Italie.

L’Amossoise n’a toutefois pu assister au vernissage, qui a eu lieu au Palais Borghese. «Je suis allée visiter ce palais il y a quelques années. Je n’aurais jamais pu penser qu’un jour une de mes œuvres y serait exposée. Comme j’étais absente, je ne l’ai su qu’une semaine plus tard que j’avais gagné un prix. Je viens de le recevoir avec le catalogue de l’exposition et le magazine Art International Contemporary. Distribué dans les musées du monde, celui-ci présente ma peinture», raconte Mme Filion, qui a de nouveau accepté l’invitation des curateurs Salvatore et Francesco Saverio Russo

Le trophée quant à lui consiste en un buste de Léonard De Vinci réalisé par un artisan toscan avec un mélange de poussière de marbre et des résines, reposant sur un socle en marbre noir. Des prix ont été remis à 146 artistes œuvrant dans différents médiums et styles, provenant des quatre coins de la planète.

Le fait que le prix porte le nom de l’artiste universel qui nourrissait une vision mathématique du monde de la science et de l’art, touche particulièrement Denise Filion, qui a fait carrière dans l’enseignement des mathématiques. «Sans les mathématiques, je ne serais pas rendue où je suis aujourd’hui. J’y ai appris la discipline, la patience, l’harmonie dans les couleurs et l’équilibre dans la création. Les lignes, la géométrie… les mathématiques sont très présentes dans mes peintures», estime-t-elle.

«J’essaie toujours de faire quelque chose qu’ils n’auront pas vu ailleurs» - Denise Filion

Technique unique

L’œuvre primée s’intitule Horse. Il s’agit d’un cheval réalisé selon la technique unique développée par l’artiste, qui s’inspire du travail de l’impressionniste abstrait Jackson Pollock. «Je fais de la peinture projetée, mais chaque geste est contrôlé. J’ai intégré de nouveaux éléments pour cette toile, combinant au moins deux techniques qui font que je n’ai jamais peint autre chose de cette façon», explique celle qui a utilisé un instrument secret qu’elle a dévié de sa fonction.

Le travail de création s’est étiré sur près de six mois, du croquis jusqu’à l’œuvre finale. «J’ai étudié le cheval au trot. J’ai fait mes premiers croquis le printemps dernier. Ensuite, je devais trouver comment le peindre. Les couleurs épousent les formes des muscles. Dans la crinière et la queue, on reconnaît le style de lignes comme dans Les couleurs du vent (Prix international Jules César 2018), mais pour le reste du cheval, c’est une toute nouvelle technique», fait valoir Denise Filion, qui fait partie des Maîtres contemporains internationaux depuis 2010.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média