Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 mars 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Coronavirus: 350 personnes testées dans la région

COVID-19

©Depositphotos

Le nombre de tests de dépistage du Coronavirus commence à s’intensifier en Abitibi-Témiscamingue.

Lors du point de presse quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT), mercredi en fin d’après-midi, la docteure Omobola Sobanjo, spécialiste en santé publique et en médecine préventive, a indiqué que 350 tests avaient été effectués à ce moment-là, en précisant que les six cas confirmés dans la région étaient tous reliés à des retours de voyage à l’étranger et qu’aucune hospitalisation liée au virus n’avait encore été nécessaire chez nous, à ce jour (les six personnes infectées sont en isolement à domicile).

«On ne parle pas de transmission communautaire du virus pour le moment dans la région, a signalé Dre Sobanjo. Les délais (pour subir le test et obtenir le résultat) diminuent de jour en jour en raison de l’augmentation de la capacité des laboratoires d’analyse. Et considérant leur petit nombre ici, on ne peut pas fournir, pour des raisons de confidentialité, de détails sur le portrait de ces cas (à savoir s’il s’agit d’hommes, de femmes, d’aînés, de gens ayant des liens entre eux, leur provenance, etc.). Quand il y aura plus de cas, nous pourrons en fournir un portrait», a-t-elle fait savoir.

Dre Sobanjo n’était toutefois pas en mesure de préciser le nombre exact de personnes ayant subi un test négatif en Abitibi-Témiscamingue jusqu’à maintenant, ni donc le nombre de personnes en attente de leur résultat, vu l’important volume de tests restant à analyser. «Les efforts ont été mis à augmenter la capacité des laboratoires dans les derniers jours et comme pour tout changement, on peut vivre des difficultés et une période de délai avant que ça commence à bien rouler», a-t-elle expliqué.

L’Ontario

Les cas de COVID-19 qui apparaissent dans le nord-est de l’Ontario, région voisine de l’Abitibi-Témiscamingue, sont venus sur le tapis durant le point de presse, à savoir si cette situation commence à préoccuper le CISSSAT. «L’important, c’est le nombre de cas chez nous et prévenir la transmission dans la communauté, a mentionné Omobola Sobanjo.

«On ne peut pas contrôler le nombre de personnes de l’Ontario qui entrent dans la région, mais nous, on peut diminuer nos voyages en Ontario pour ainsi diminuer les risques d’y attraper quelque chose, a-t-elle fait observer. Si nous respectons les consignes et que l’on reste chez nous, on diminue du même coup les risques. Nous comptons d’ailleurs sur vous (les citoyens); tous ont un rôle à jouer pour freiner la propagation du virus», a rappelé Dre Sobanjo.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média