Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

31 mars 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Héros de l’ombre à bout de souffle

Les travailleurs affectés aux services essentiels demandent à la population de faire preuve de jugement et de patience

Rona Rouyn-Noranda

©Thierry de Noncourt - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La situation exposée ici concerne le Rona de Rouyn-Noranda, mais pourrait s’appliquer à n’importe quelle autre entreprise qui a été désignée comme service essentiel par le gouvernement.

S’ils acceptent très bien leur rôle de services essentiels, plusieurs employés de supermarchés, quincailleries et autres n’en demeurent pas moins inquiets pour leur santé et demandent aux gens de faire preuve de plus de compréhension à leur égard.

Au Rona de Rouyn-Noranda, deux employées ont, sous le couvert de l’anonymat, voulu interpeller la population. Leur message: nous voulons continuer d’assurer un service, mais donnez-nous la chance de le faire correctement.

«On a beau avoir mis en place plein de mesures de sécurité, tout désinfecter, accompagner chaque client en tout temps, ne les laisser toucher à rien avant d’avoir passé à la caisse, chaque fois qu’on entre au travail, on se demande si on ne va pas finir par attraper le virus, à force de côtoyer tout le monde. Oui, on a encore la chance de travailler, mais on vit un stress vraiment intense. Surtout qu’on n’a pas d’équipements de protection comme, par exemple, ceux qui travaillent à l’hôpital», a exposé l’une des employées.

Faire preuve de jugement et de patience

Les deux employées souhaiteraient aussi que les clients soient plus compréhensifs à l’égard du contexte actuel. «À cause des risques liés au virus, on n’accepte plus les retours de marchandise pour le moment parce qu’on n’a pas la place requise pour la décontamination. Vous seriez surpris de voir le nombre de personnes qui nous pètent des coches à cause de cela», a indiqué l’une des employées.

Sa collègue a demandé aux gens de faire preuve de jugement. «Que ce soit chez nous ou, par exemple, à l’épicerie ou au dépanneur, déplacez-vous juste si ce dont vous avez besoin est vraiment important ou urgent. Ne venez pas magasiner des moulures ou de la peinture. On a plusieurs personnes qui, au cours des derniers jours, sont venues chercher des semis. Je veux bien croire que ça va bientôt être le temps de les préparer, mais on s’entend que, dans le contexte actuel, ça peut vraiment attendre», a-t-elle lancé.

Compassion

Il n’y a toutefois pas que du négatif. Dans l’ensemble, la clientèle se montre compréhensive, voire compatissante. «On a des gens qui nous remercient d’être fidèles au poste malgré tout et qui comprennent que ce qu’on vit, c’est dur, a mentionné une des deux employées. Ça ne réduit pas notre stress, mais ça nous fait quand même chaud au cœur.»

Commentaires

31 mars 2020

Serge Duval

Merci de données toujours un bon service à la clientèle bravo et bon courage.

31 mars 2020

Éric Larochelle

Pourquoi que les compagnies de ce genre ne filtrent pas les besoins essentiels? Prendre les commandes urgentes et/ou essentiels par téléphones et quand c'est prêt aviser le client qu'il ramasse sa commande au magasin dans une zone sécurisée . Il y aurait pas mal moins de va et vient ....

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média