Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

01 avril 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

La MRCVO monte une réserve d’EPI pour le CISSSAT

Martin Ferron

©Photo - Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le préfet de la MRCVO, Martin Ferron.

La MRC de la Vallée-de-l’Or (MRCVO) s’est donnée une nouvelle mission en cette période de pandémie de Coronavirus : constituer pour le CISSSAT une réserve d’équipements de protection individuelle (les fameux EPI), en cas de besoin.

En partenariat avec la Chambre de commerce de Val-d’Or (CCVD), la Corporation de développement économique de Senneterre (CDES) et la Société de développement économique de Malartic (SDEM), la MRCVO vient de lancer une démarche de recension des EPI dont disposent les entreprises du territoire afin de les rendre disponibles pour le CISSSAT (Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue). Cette initiative doit d’ailleurs être adoptée dans les autres MRC de la région.

Alors que l’accès aux EPI pour les professionnels de la santé représente un problème appréhendé ici comme ailleurs, le préfet de la MRCVO, Martin Ferron, compte travailler en amont pour venir en aide à ceux du territoire avec cette initiative qu’il qualifie de préventive. «Il existe une foule d’industries, de commerces et d’institutions qui, pour leurs opérations habituelles, utilisent divers EPI identiques ou semblables à ceux qui seront cruciaux dans les prochaines semaines pour que les effectifs du CISSSAT remplissent leur mission, mentionne-t-il dans un communiqué de la MRCVO.

«L’idée n’est pas d’être alarmiste, le CISSSAT prend toutes les mesures qui s’imposent pour éviter une rupture d’approvisionnement, poursuit M. Ferron. Par contre, je pense qu’une telle démarche s’impose de manière à poser un geste concret, rassurant et solidaire pour soutenir nos médecins, infirmières et préposés qui, par leur rôle essentiel dans le réseau de la santé, soigneront notre communauté. Que ce soit une boîte de gants de nitrile dans un salon de coiffure, des couvre-touts jetables dans un garage de mécanique ou des masques dans une usine, tout inventaire supplémentaire pourrait ultimement sauver des vies», fait-il valoir.

Des organismes mobilisés

La Chambre de commerce de Val-d’Or, appuyée de la CDES et de la SDEM, a donc entrepris de contacter l’ensemble des industries, commerces et institutions de la Vallée-de-l’Or pour les inviter à contribuer à cet effort.

«Nous fournissons aux entreprises un court formulaire afin de connaître l’inventaire disponible et nous demandons de préserver les EPI recensés, indique Hélène Paradis, directrice générale de la CCVD. Les entreprises participantes nous permettent ainsi de constituer une réserve accessible rapidement et facilement pour le CISSSAT», ajoute-t-elle en précisant que les documents d’information sont aussi disponibles sur le site web de la CCVD.

Martin Ferron souligne que son objectif est que chaque entreprise de la MRCVO fasse l’inventaire de ses EPI et qu’elle mette de côté toute quantité qu’elle est en mesure de fournir, ceci afin que ce matériel demeure disponible dans le cas où le CISSSAT en aurait besoin. «Puisque nous sommes tous confinés, ce type de matériel sera beaucoup plus utile aux membres du personnel médical qu’à nous, car ce sont eux qui sont appelés à entrer en contact direct avec le virus chaque jour pour nous soigner, signale M. Ferron. Nous devons protéger ces personnes en priorité pour qu’elles nous protègent à leur tour.»

 

Les EPI recherchés

  • Masques N95 et masque chirurgicaux
  • Visières de plastique avec harnais pour la tête
  • Jaquettes jetables, couvre-touts en papier doublés de pellicules en plastique, sarraus de laboratoire
  • Gants stériles en nitrile ou en latex
  • Gel désinfectant (exemple : du Purell), serviettes désinfectantes

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média