Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

04 avril 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda en quarantaine

Avec 12 cas confirmés en date du 4 avril, le Bleu Horizon est maintenant considéré comme un foyer d'infection.

Bleu_Horizon

©Sélection Bleu Horizon

Avec 12 cas confirmés en date du 4 avril, le Bleu Horizon est maintenant considéré comme un foyer d'infection.

Alors que la COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue a frappé 18 personnes de plus en 24 heures, portant le total à 76 cas, la MRC de Rouyn-Noranda a été placé en quarantaine. Quatre points de contrôle policiers supplémentaires ont été installés aux extrémités du territoire pour surveiller les déplacements de la population.

«Avec une population de 41 000 personnes, plus d'une soixantaine de cas sur le territoire de Rouyn-Noranda, en date du 4 avril, c'est beaucoup. C'est pour cette raison que nous avons une restriction supplémentaire de la circulation vers et hors la MRC», a expliqué la Dre Omobola Sobanjo, médecin conseil à la Direction régionale de santé publique, lors d'un point de presse donné dans l'après-midi du 4 avril.

Quatre points de contrôle supplémentaires

Quatre points de contrôle policiers supplémentaires ont été aménagés aux extrémités du territoire: à l'intersection des routes 101 et 393 (Coin-Marouf), sur la route 117 à l'extrémité est de Cadillac, à la jonction de la route 395 en direction de Preissac ainsi que sur la route 101 au sud de Rollet.

«Seules seront autorisées à franchir ces barrages les personnes invoquant des raisons de première nécessité, comme les travailleurs de services essentiels et les transporteurs de marchandises. Quant aux citoyens de Cadillac qui allaient faire leur épicerie à Malartic, ceux-ci devront désormais aller à Rouyn-Noranda», a précisé Patrick Thiffault, coordonnateur des mesures d'urgence au CISSSAT. À noter que les familles en garde partagée feront aussi partie des déplacements considérés comme essentiels.

«Cette mesure exceptionnelle, qui répond à une demande de notre part, fait écho à l'anxiété manifestée par plusieurs citoyens, a indiqué la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire. De la sorte, nous pourrons réduire les risques de propagation du virus à travers la région. Et je tiens à rassurer les citoyens des quartiers ruraux: vous aurez encore accès aux commerces et aux établissements du centre-ville. Cependant, limitez vos déplacements à l'essentiel.»

Le Bleu Horizon désigné foyer d'infection

Le bilan quotidien de la région fait désormais état de 76 cas, dont une soixantaine à Rouyn-Noranda. Avec 12 cas répertoriés à ce jour, une résidence pour personnes âgées (le nom n'a pas été officiellement révélé, mais il s'agit du Bleu Horizon) est maintenant considérée comme un foyer d'infection. «Des mesures très strictes d'isolement ont été mises en place, a assuré Caroline Roy, PDG du CISSSAT. Nous avons, à cet effet, une très bonne collaboration du personnel de l'établissement.»

Un deuxième décès

Des cas de COVID-19 sont maintenant identifiés dans chacune des cinq MRC de la région. Pour l'instant, il y en a moins de cinq en chaque endroit. Un deuxième décès a aussi dû être déploré. Pour des raisons de confidentialité, la Dre Sobanjo n'a pas voulu révéler si cette deuxième victime résidait au Bleu Horizon, où demeurait la première, mais elle a mentionné qu'il s'agissait d'une personne âgée.

En attente de confirmation de nouvelles guérisons

«Depuis l'éclosion des premiers cas en Abitibi-Témiscamingue, dix personnes ont dû être hospitalisées; de ce nombre, il n'y en a plus actuellement que cinq et on ne retrouve personne aux soins intensifs, a souligné Mme Roy. Nous avons également cinq travailleurs de la santé qui ont été testés positifs à ce jour. C'est une augmentation de deux personnes.»

Concernant le nombre de personnes guéries, celui-ci demeure toujours à douze. «Nous sommes en attente de résultats de tests pour confirmer de nouvelles guérisons, alors nous ne pouvons révéler cette donnée pour le moment», a signalé la Dre Omobola Sobanjo.

Commentaires

4 avril 2020

Bobby Rheault

Absurde, que les gens de Cadillac, Lac Joannes-Vaudrey, doivent faire plus de 30 à 50 km et + pour acheté nos biens essentiel a Rouyn, quand on peut en faire 26 km pour malartic qui n'a aucun cas déclaré et qui tous, prennent les mesures exceptionnelles pour pas en avoir .... c complètement déplorable.... on devrait même pas faire parti de la MRC DE ROUYN-NORANDA, tout comme nos écoles avec Vald'or....c complètement de la folie ...

4 avril 2020

Sylvie Gagnon

Moi J'AIMERAIS savoir si vous êtes au courant pour les mouches et les moustiques s'il vont être transporteurs du virus ou mon j'ai déjà peur pour l'été qui s'en vient

4 avril 2020

Carol-Line Savage

Les personnes atteintes d’un cancer qui ont un rendez-vous en chirurgie au CHUM le 8 avril seront-ils autorisées à se faire accompagner par un membre de leur fAmille puisqu’il n’y a plus de transport qui est assuré par l’hôpital de Rouyn ?

4 avril 2020

Avoine Gravel

Nous habitons Palmarolle je ne sais pas si nous avons des cas ici en région où ont est dépister si parfois ont se sentais pas bien .Avons nous ces soins à la Sarre Merci

5 avril 2020

Brigitte Roy

À mon avis, la contagions se fait à Rouyn directement. Il y’a encore beaucoup de rencontre de plusieurs individus au centre ville même. Donc on peut raisonnablement penser qu’ils se voient également chez eux. Encore trop de monde au Canadien Tire sans raisons urgentes. La surveillance policière devrait plutôt se situer à ce niveau. Cogner aux maisons qui ont plus de deux autos dans la cour pour vérifier. Patrouiller dans les endroits comme WallMart et Canadien Tire.

6 avril 2020

Daniel Carpentier

Dans cet article, il est mentionné 4 points de contrôle. Je n'en vois aucun pour la route 117 vers l'Ontario (Kirkland Lake).

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média