Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

07 avril 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

L’achat local, plus crucial que jamais

Le président de la CCIRN lance un appel aux consommateurs, mais aussi aux entreprises

David lecours CCIRN Chambre commerce Rouyn-Noranda

©Gracieuseté

S’il reconnaît que les temps sont très durs pour le milieu des affaires à l’heure actuelle, David Lecours exhorte les entreprises à respecter les décrets gouvernementaux afin d’éviter que la crise sanitaire se prolonge.

Malgré les difficultés éprouvées par les restrictions imposées en raison de la crise de la COVID-19, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) demande non seulement aux consommateurs, mais aussi aux entreprises, de faire un effort supplémentaire pour encourager l’achat local et régional.

Depuis que le gouvernement a décrété la fermeture d’à peu près tout le Québec jusqu’au 13 avril, nombreux sont les commerçants à travers l’Abitibi-Témiscamingue qui se demandent à présent s’ils vont réussir à traverser la crise. Certains ont d’ailleurs commencé à recourir aux médias sociaux pour annoncer leurs produits et services.

«Dès le début de la crise, on a demandé aux gens de faire des efforts pour continuer à encourager les entreprises locales, a rappelé David Lecours. Ça peut donc paraître contradictoire de voir des entreprises de la région annoncer sur Facebook.»

«On peut voir les ʺpushʺ Facebook comme un moyen pour elles de rester présentes dans l’imaginaire des gens de la région, de leur montrer qu’elles existent encore» - David Lecours

Un risque

Cependant, a fait observer le président de la CCIRN, la vie continue pour les consommateurs malgré la crise, et pas seulement pour l’épicerie ou les médicaments. Plus les mesures exceptionnelles déployées pour combattre le virus vont se prolonger, plus les risques de voir les gens délaisser les commerces de la région vont s’accroître.

«Avec le confinement et les mises à pied, les gens se retrouvent avec plus de temps pour magasiner. Ils vont donc envisager des achats auxquels ils n’auraient peut-être pas songé dans l’immédiat. Comme à peu près tout est fermé en ce moment, plusieurs vont être tentés d’acheter sur le web, tandis que d’autres, qui n’étaient pas familiers avec les achats en ligne, vont commencer à s’y intéresser», a exposé M. Lecours.

Acheter en ligne localement

C’est pourquoi il demande aux consommateurs de reporter, dans la mesure du possible, leurs achats non essentiels. Il leur suggère aussi d’opter pour l’achat en ligne, mais à une échelle locale. «Même si leurs locaux sont fermés, plusieurs entreprises de la région poursuivent leurs affaires en ligne et peuvent faire livrer leurs produits», a-t-il fait valoir.

Quant aux entreprises, David Lecours les exhorte à respecter les décrets gouvernementaux et à interdire jusqu’à nouvel ordre l’accès à leurs locaux.

«C’est sûr que c’est crève-cœur pour les employeurs: plus les mises à pied se prolongent, plus le danger est là de voir les employés s’éloigner de l’entreprise. Mais dans ces temps exceptionnels, tout le monde doit faire des sacrifices si on ne veut pas voir la crise se prolonger», a lancé le président de la CCIRN.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média