Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

08 avril 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

41 personnes rétablies

Le CISSSAT demande à la population de ne pas abaisser sa garde

La santé publique rappelle que la collaboration de tous est nécessaire dans cette lutte contre la COVID-19.

©Photo : Pixabay.

Même si le nombre de personnes rétablies est encourageant, il demeure essentiel de respecter les consignes de confinement, de distanciation sociale et de lavage des mains.

Même si près d'une personne sur trois actuellement testée positive à la COVID-19 dans la région est maintenant considérée comme rétablie, le CISSSAT insiste auprès de la population sur l'importance de ne pas abaisser sa garde.

En date du 8 avril, 41 des 111 personnes qui ont été testées positives à la COVID-19 depuis le 23 mars étaient désormais considérées comme rétablies. Quatre personnes étaient toujours hospitalisées, soit une situation stable par rapport à la veille, alors qu'aucun nouveau décès n'a été constaté, demeurant toujours à deux cas.

La Dre Omobola Sobanjo, médecin conseil à la Direction régionale de santé publique, a mentionné que cette augmentation des cas rétablis - ils étaient 28 cas jusqu'alors - était un signe encourageant, mais que la population devait néanmoins continuer à respecter les règles de confinement, de distanciation sociale et de lavage des mains.

«La majorité des cas rétablis sont des personnes qui avaient contracté le virus avant l'imposition des mesures particulieres, a-t-elle indiqué. De plus, il y a certainement des gens qui ont eu la COVID-19, qui sont demeurés confinés à la maison et qui n'ont pas été testés. Il faut donc rester vigilants et ne pas se réjouir trop vite.»

Rouyn-Noranda toujours en tête de liste

Des 111 cas confirmés en date du 8 avril, plus de 90 avaient été recensés à Rouyn-Noranda, dont 17 au Bleu Horizon (deux de plus que la veille), tandis que 11 l'étaient au Témiscamingue, les trois autres MRC ayant déclaré moins de cinq cas chacune. «Au Témiscamingue, les cas ne sont pas tous liés à une seule personne, mais il y a eu des transmissions par contacts familiaux», a précisé la Dre Sobanjo.

À cet égard, Caroline Roy, PDG du CISSSAT, a tenu à calmer certaines inquiétudes exprimées au sein de la population depuis l'annonce, la veille, de la désignation de l'hôpital de Rouyn-Noranda comme centre régional pour traiter les malades devant être hospitalisés à cause de la COVID-19, ce qui évitera les transferts vers les grands centres. «Les personnes seront placées dans une zone bien définie, bien cloisonnée et isolée des autres services», a-t-elle indiqué.

Aucun cas à date en CHSLD

Autre nouvelle encourageante, comme l'a signalé André Tessier, directeur du programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées au CISSSAT, aucun cas positif de COVID-19 n'a encore été observé dans l'un des CHSLD de la région. En outre, afin de déployer des interventions spécifiques immédiates au besoin, les tests se concentrent désormais en premier lieu sur des groupes de personnes en particulier, notamment les résidents des CHSLD, leur personnel ainsi que les travailleurs de la santé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média