Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

17 avril 2020

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Le pyromane de Val-d’Or doit attendre à cause de la pandémie

Justice - Maltraitance

©Photo - Archives

Mathieu Landry, accusé d’être à l’origine de la vague d’incendies criminels qui a frappé Val-d’Or l’été dernier, devrait en principe avoir une bonne idée du sort qui l’attend à la mi-juillet.

L’individu de 29 ans reviendra alors devant le tribunal pour les représentations sur la peine dans ses dossiers, lui qui a évité un procès en plaidant coupable, en novembre dernier, à 12 chefs d’accusation d’incendies criminels, à deux chefs d’accusation d’introduction par effraction dans des endroits autres que des maisons d’habitation et à un chef d’accusation d’avoir déclenché une fausse alarme d’incendie.

Il y a par ailleurs eu arrêt des procédures sur les neuf chefs d’accusation de rodage et d’intrusion de nuit auxquels faisait aussi face Mathieu Landry, qui est détenu depuis le jour de son arrestation, le 27 septembre 2019.

En plaidant coupable, le Valdorien a reconnu avoir incendié divers biens appartenant à près d'une quinzaine de personnes ou d'organisations, entre le 13 juin et le 27 septembre 2019, soit des maisons, des garages ou des remises et leurs contenus, des véhicules, une roulotte de chantier, une piscine, un gazebo, des pneus, des palettes de bois, des ballots de foin et des poubelles.

Trop de monde attendu pour tenir l’audience

Les représentations sur la peine devaient se tenir le 16 avril au palais de justice de Val-d’Or, mais elles ont été reportées aux 14 et 15 juillet pour une raison bien singulière: vu les nombreuses personnes attendues dans la salle de cour pour assister à l’audience (notamment les victimes directes et indirectes des incendies), il aurait été difficile, voire impossible, de respecter les règles de distanciation sociale et d’interdiction de rassemblements actuellement en vigueur pour contrer la pandémie de Coronavirus.

Il sera donc intéressant de voir si les avocats au dossier (Me Samuel Bérubé pour la défense et Me Jonathan Tondreau pour la Couronne) pourront procéder en juillet prochain ou si la cause devra être à nouveau reportée pour les mêmes raisons.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média