Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

10 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

La crise sanitaire a eu peu d’impacts sur Westwood

La mine de Preissac a vu sa production d’or bondir de 47 %

Westwood_usine_Doyon

©Patrick Rodrigue - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’usine Doyon de la mine Westwood, à proximité du gisement satellite Grand Duc.

En dépit de l’état d’urgence sanitaire imposé à la mi-mars, ce qui a entraîné sa fermeture temporaire pendant quelques jours, la mine Westwood d’Iamgold a réalisé un premier trimestre prometteur pour l’année 2020, avec une hausse de 47 % de sa production d’or par rapport à l’an dernier.

Au 31 mars, la mine de Preissac a déclaré une production de 22 000 onces d’or, révèle le rapport trimestriel publié par Iamgold. À pareille date en 2019, la production avait été de 15 000 onces d’or. Cette hausse de 47 % s’explique notamment par un meilleur débit à l’usine de traitement puisqu’en 2019, les activités minières avaient subi les contrecoups d’activités sismiques qui avaient eu lieu dans certains secteurs à la fin de 2018.

Un total de 109 000 tonnes de minerai ont aussi été extraites de la fosse Grand Duc, un gisement satellite qui n’était pas exploité en 2019. Sa teneur moyenne était de 0,92 gramme d’or par tonne, tandis que la teneur moyenne du gisement Westwood était de 5,77 grammes d’or par tonne. Il s’agit, pour cette dernière, d’une augmentation de 10 % par rapport à la teneur de 5,23 grammes d’or par tonne notée au premier trimestre de 2019.

Enfin, environ 1,3 km de galeries ont été ajoutées lors des trois premiers mois de 2020 afin d’atteindre de nouveaux secteurs d’exploitation, soit environ 14 mètres par jour.

Prévisions à la baisse

Même si la pandémie de COVID-19 n’a pas affecté la production au premier trimestre de 2020, notamment parce que la fermeture temporaire de Westwood n’a duré que six jours en mars (les activités ont repris le 15 avril), la crise sanitaire aura des répercussions sur la mine.

Ainsi, Iamgold a révisé à la baisse ses prévisions pour l’année en cours. De 90 000 à 110 000 onces d’or, la fourchette envisagée oscille à présent entre 85 000 et 100 000 onces d’or. La société s’attend également à devoir engager des coûts supplémentaires, notamment pour les horaires de travail et le transport modifiés ainsi que les frais liés à la sécurité, le dépistage de cas de COVID-19 et les équipements de protection individuelle. Paradoxalement, la hausse du prix de l’or devrait aussi coûter plus cher, puisque les redevances minières seront modifiées en conséquence.

Nouveau plan de durée de vie d’ici la mi-2020

Les dépenses en immobilisations prévues ont diminué, passant de 50 M $ à 40 M $. Les 10 M $ ont été retranchés de projets de développement, pour lesquels un budget de 15 M $ (plutôt que 25 M $) sera consacré. Les travaux de construction jugés non essentiels ont été reportés en 2021.

Cependant, Iamgold a assuré que le développement souterrain de Westwood devrait encore se poursuivre et même augmenter au cours des trois ou quatre prochaines années jusqu’à atteindre des niveaux de production constants. Un nouveau plan de durée de vie de la mine devrait être publié d’ici la mi-2020.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média