Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

11 mai 2020

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

North American Lithium: délai prolongé jusqu’au 15 juin

Sayona maintient son offre d’achat

Mines_north_american_lithium

©Gracieuseté - North American Lithium - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La période pour présenter une offre d’achat pour la mine North American Lithium a été prolongée jusqu’au 15 juin, en raison de la situation avec la pandémie de la COVID-19 qui secoue le Québec.

La société australienne Sayona Mining, qui souhaite faire de la mine de La Corne la pierre d’assise de son développement au Québec et en Amérique du Nord, a confirmé lundi qu’elle acceptait de maintenir son offre déposée le 21 février jusqu’à cette date. Elle affirme avoir été consultée à cet effet par la firme Raymond Chabot, mandatée par la Cour supérieure pour agir comme contrôleur dans ce dossier.

Sayona, qui développe aussi le projet Authier Lithium à La Motte et le projet Tansim au Témiscamingue, réitère qu’elle a élaboré un plan qui permettra de relancer avec succès la mine de La Corne, en misant sur une équipe de qualité et en mettant à profit le gisement Authier, qu’elle souhaite exploiter avec une mine à ciel ouvert située à proximité de l’esker Saint-Mathieu-Berry. Ce projet, qui soulève beaucoup d’inquiétude dans la population, est soumis à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, qui devrait conduire à des audiences publiques devant le BAPE.

Mine à vendre

North American Lithium s’est placée sous la protection de ses créanciers le 28 mai 2019. Elle avait cessé ses opérations minières en février 2019, entraînant la mise à pied de 200 travailleurs qui œuvraient en sous-traitance. Elle avait ensuite cessé de produire du concentré de spodumène à son usine un mois plus tard, procédant alors à la mise à pied temporaire de 70 employés.

Selon la liste révisée en octobre dernier, NAL doit plus de 169 M $ à quelque 178 créanciers. Les deux plus importants créanciers sont Investissement Québec (102 M $) et la société chinoise CATL (41,5 M $), tous deux garantis. En région, l’entreprise doit 10,8 M $ à GG Entrepreneur minier, qui effectuait les opérations minières, 989 810 $ à Galarneau Entrepreneur Général, 932 023 $ à Moreau Industriel et 884 714 $ à Concassage Galarneau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média