Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

20 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Des résidus miniers potentiellement bénéfiques pour l’environnement

Le projet Wasamac générerait très peu d’acide et pourrait même contribuer à en neutraliser

Camflo_parc_residus

©Patrick Rodrigue

Le minerai qui serait extrait du projet Wasamac serait non seulement peu générateur d’acide, mais il pourrait même être utiliser pour neutraliser l’acidité de résidus miniers provenant d’autres sources. Sur la photo, le parc à résidus miniers de l’usine Camflo de Monarques à Malartic.

Les résidus du projet minier Wasamac pourraient non seulement générer très peu, voire pas du tout d’acide, mais ils pourraient également contribuer à améliorer le bilan environnemental des lieux où ils seraient entreposés.

La Corporation aurifère Monarques, propriétaire de ce projet localisé entre Évain et Arntfield, a mandaté la firme EcoMetrix pour évaluer de façon indépendante les caractéristiques géochimiques des résidus de Wasamac à partir d’essais métallurgiques réalisés en 2018 sur le minerai et sur des analyses d’échantillons prélevés dans quatre zones minéralisées.

Les résultats, complétés en février et dévoilés le 20 mai, démontrent que les résidus de Wasamac présenteraient très peu ou aucune tendance à générer de l’acidité nette. De plus, en raison de la forte présence de carbonate de calcium et de magnésium dans le minerai, les résidus pourraient même neutraliser, en tout ou en partie, l’acide provenant de l’oxydation des sulfures.

«Cette étude revêt un grand intérêt pour nous, car elle montre que les résidus de Wasamac auraient moins d’impacts sur l’environnement. De plus, le potentiel de neutralisation de l’acide dans les sites où les résidus seraient déposés démontre que Wasamac pourrait être un choix avantageux pour plusieurs usines de traitement», a fait valoir le PDG de Monarques, Jean-Marc Lacoste.

Rappelons que la société a récemment annoncé être en pourparlers avec Glencore pour faire traiter le minerai de Wasamac à l’usine Kidd de Timmins. Si les négociations aboutissent, cela éliminerait la nécessité de construire une usine de traitement et d’aménager un parc à résidus miniers entre Évain et Arntfield, réduisant à la fois les impacts environnementaux du projet et ses coûts pour Monarques.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média