Carrières dans votre région Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com Guide resto

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

23 mai 2020

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

L’usine Aurbel pourrait passer dans les mains de Minière O3

Le rejeton du groupe Osisko continue de placer ses pions sur l’échiquier du camp minier de Val-d’Or

Usine_aurbel

©QMX Gold

Silencieuse depuis la fermeture de la mine Lac Herbin, l’usine Aurbel pourrait reprendre du service dans un horizon de moins de six ans, cette fois sous la gouverne de Minière O3.

Silencieuse depuis la mi-2015, avec l’interruption des opérations à la mine Lac Herbin, à l’est de Val-d’Or, l’usine Aurbel de QMX Gold pourrait éventuellement reprendre du service, mais cette fois sous la gouverne de Minière O3.

Le 14 mai, la société membre du groupe Osisko a annoncé avoir signé une lettre d’entente en vertu de laquelle elle pourrait acquérir l’usine, son parc à résidus et tous les permis d’opération, en échange de 5 M $, versables dans un délai de six ans. Minière O3 a déjà versé un dépôt de 250 000 $ afin de prendre option sur l’usine. Elle devra ensuite payer 87 500 $ par année en frais d’entretien pendant le délai de six ans.

Aurbel est localisée à 10 km de la propriété Alpha de Minière O3. Avec ses 194 500 onces d’or indiquées et ses 126 300 onces d’or présumées calculées en juin 2018 par le précédent propriétaire, Alexandria Minerals, il s’agit du principal projet de la société dans le secteur de Val-d’Or. Elle se trouve également à peu de distance du projet Marban, au nord de Dubuisson, doté d’un potentiel global évalué, en juin 2013, date du plus récent estimé de ressources, de 1 590 000 onces d’or mesurées et indiquées ainsi que de 195 000 onces d’or présumées. L’usine pourrait donc jouer un rôle clé dans le développement des projets de Minière O3 sur le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue.

«Cette entente nous permettra d’acquérir des infrastructures déjà fonctionnelles sans devoir traverser le processus d’études d’impact environnementales supplémentaires, a indiqué le PDG de Minière O3, Jose Vizquerra, par voie de communiqué. De plus, cela renforcit notre objectif d’amener la propriété Alpha en production en moins de six ans.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média